Nigéria : un homme fouetté en public pour avoir nié la paternité de son sixième fils

AfriqueAfrique – SociétéNigéria : un homme fouetté en public pour avoir nié la paternité de son sixième fils

Un tribunal de la charia à Magajin Gari, dans l’État de Kaduna, a ordonné mercredi 13 octobre qu’un commerçant soit flagellé en public pour avoir nié la paternité de son sixième enfant.

Un homme identifié sous le nom de Abdulhamid Yakubu, a été condamné pour une affaire de refus de paternité. Il avait en septembre de cette année traîné sa femme de 21 ans, Maryam Muhammad, devant les tribunaux, alléguant qu’elle a commis un adultère et qu’il n’était pas responsable de sa grossesse.

Le juge, Murtala Nasir, après une enquête, a affirmé que l’enfant appartient à Yakubu et lui a ordonné de prendre ses responsabilités et de subvenir aux besoins de tous ses enfants. Il a été condamné à recevoir 80 coups de canne pour avoir nié la paternité de son sixième enfant.

Très remonté contre la condamnation du juge, le commerçant a décidé de renvoyer sa femme. Mais il a été trainé de force et flagellé en public pour deux chefs d’accusations.  Yakubu a reçu 80 coups de canne sur une place publique.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P