Moov Africa Start up challenge

Massacre présumé de Bucha:  » une mise en scène de l’Ukraine en complicité avec ses alliés occidentaux »

MondeMonde – SécuritéMassacre présumé de Bucha: " une mise en scène de l’Ukraine en complicité avec ses alliés occidentaux"

Le ministre russe des affaire étrangère explique que les accusations de massacre à Bucha contre les forces russes, sont infondées et qu’il s’agit d’une mise en scène de l’Ukraine en complicité avec ses alliés occidentaux.

Les autorités ukrainiennes ont partagé une vidéo dans laquelle on pouvait voir des personnes à terre présentées comme mortes. Les forces russes ont été accusées par l’Ukraine d’être derrière ses attaques de civils et plusieurs dirigeants occidentaux ont déjà qualifié cela de crime de guerre et la France a demandé l’imposition d’autres sanctions contre la Russie pour cela. Dans un entretien avec un média à Moscou, le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov, a indiqué que tout cela n’était que montage.

« L’autre jour, une autre fausse attaque a été menée dans la ville de Bucha, dans la région de Kiev, après que les militaires russes ont quitté la zone conformément aux plans et accords conclus. Une fausse attaque y a été organisée quelques jours plus tard, et elle est fomentée sur toutes les chaînes et les réseaux sociaux par des représentants ukrainiens et leurs mécènes occidentaux. » Lavrov a également souligné que le 31 mars, M. Fedoruk a confirmé dans un message vidéo qu’il n’y avait pas de soldats russes dans la ville, et n’a pas mentionné les habitants abattus dans les rues.

« Deux jours plus tard, nous avons vu la même mise en scène organisée dans les rues, qu’ils essaient maintenant d’utiliser à des fins anti-russes », a-t-il déclaré. « Il y a quelques semaines, l’armée russe a tenté de présenter la situation dans une maternité de Marioupol comme un crime. Comme il s’est avéré plus tard, les tentatives ont été faites dans un but manifestement provocateur, et de faux documents ont été présentés, qui ont été exposés », a-t-il conclu.

Le chef de la diplomatie russe a également appelé la Grande-Bretagne, qui assure la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU en avril, à s’acquitter de ses responsabilités dans ce rôle après avoir rejeté une demande russe de convoquer une réunion sur Bucha.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P