Mali: vers une levée imminente de l’embargo de la Cédéao, ce samedi ?

AfriqueAfrique – PolitiqueMali: vers une levée imminente de l'embargo de la Cédéao, ce samedi ?

Les chefs d’Etat de la Cédéao se réunissent en sommet extraordinaire ce samedi à Accra au Ghana pour parler de transitions militaires au Mali, en Guinée et au Burkina Faso. Selon plusieurs sources, un accord devra être trouvé sur la tenue des futures élections au Mali et la levée des sanctions.

Un sommet extraordinaire de la CEDEAO se tiendra ce samedi 4 juin 2022 à Accra, la capitale ghanéenne alors que ce pays exerce la présidence tournante de l’organisation sous-régionale. Les situations au Mali, au Burkina Faso et en Guinée seront notamment au centre des discussions.

Un bras de fer entre la CEDEAO et Bamako

Même si depuis quelques jours, plusieurs sources évoquent la possibilité d’un compromis entre la Cédéao et les juntes militaires de ces trois pays, le bras de fer continue avec l’organisation sous-régionale. Les autorités militaires de transition au Mali ont proposé un calendrier de 24 mois avant d’organiser des élections et rendre le pouvoir aux civils. 24 mois qui viendraient donc s’ajouter aux 21 mois déjà écoulés depuis le premier putsch en août 2020.

Toutefois, Bamako, toujours, selon nos sources, serait prêt à revoir cette durée à la baisse. En Guinée, les putschistes ont, eux, fixé la durée de la transition à 36 mois. Tandis que ceux du Burkina Faso maintiennent le délai de trois ans avant de tenir des élections libres, comme l’a prévu la charte de la transition, signée début mars.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P