Lutte contre l’insécurité au Burkina Faso: 6 présumés délinquants mis aux arrêts

AfriqueAfrique – SécuritéLutte contre l’insécurité au Burkina Faso: 6 présumés délinquants mis aux arrêts

Dans sa lutte contre l’insécurité, la police nationale du Burkina Faso a démantelé un réseau de présumés délinquants spécialisés dans la commission de plusieurs infractions.

Dans sa quête permanente d’assurer la sécurité des personnes et des biens, la Police Nationale, précisément le Commissariat de Police de l’Arrondissement (CPA) de Nongr-Mâasom de la ville de Ouagadougou, a démantelé un réseau de présumés délinquants. Il s’agit d’un groupe de malfrats spécialisés dans la commission de plusieurs infractions, notamment les bris de scellés, le vol et l’altération de balises de transit de câbles électroniques, la fraude de marchandises, le faux et usage de faux en écriture publique et contrefaçon des sceaux de l’Etat.

A lire aussi: Burkina Faso: l’actrice américaine, Angelina Jolie, au chevet de milliers de réfugiés maliens

En effet, tout est parti des plaintes de la Direction Générale des Douanes du Burkina Faso et de la société COTECNA Sarl Burkina, déposées le 25 mai 2021 auprès de la Brigade de Recherches et d’Intervention du CPA de Nongr-Mâasom pour les infractions précitées.

A l’issue des investigations, et grâce à la collaboration des populations, six (06) individus composant la bande ont été interpellés. Plusieurs objets ont été saisis entre leurs mains dont des balises de transit, un lot de documents composé d’états de chargement, divers documents de Douanes et du Conseil Burkinabé des Chargeurs, des bordereaux de sortie de la Chambre de Commerce, des cachets contrefaits, et divers autres objets.

Modes opératoires

Le groupe agissait suivant deux modes opératoires. Premièrement, les membres approchaient leurs victimes afin d’obtenir les frais de transit de leurs marchandises. Par l’intermédiaire de leur chef qui possède des documents de Douanes contrefaits, ils convoyaient les conteneurs ou camions depuis les frontières nationales jusqu’à l’espace du projet ZACA ou à la cité ASECNA de Ouagadougou, tout en prenant soin de vandaliser les balises préalablement installées par la société COTECNA Sarl Burkina.

A lire aussi: Terrorisme au Burkina Faso: Simon Compaoré propose une porte de sortie

Ensuite, ces mêmes individus utilisaient des bordereaux de sortie et autres documents contrefaits pour soustraire les conteneurs ou les camions des formalités douanières, avant de les livrer à leurs commanditaires, et ce, après avoir vandalisé les équipements électroniques. Il ressort que plus de cinq (05) conteneurs ont pu être convoyés et les montants perçus varient entre 3.500.000 FCFA et 9.000.000 FCFA. La Douane et la société COTECNA ont évalué les pertes engendrées par ces pratiques à plus d’un (01) milliard de FCFA.

A l’issue des investigations policières, les délinquants ont été conduits au parquet près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou (TGI).

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P