Moov Africa Start up challenge

Législatives 2023: « Ça ne pourra pas se passer comme les autres fois », Expérience Tébé

BeninBénin – PolitiqueLégislatives 2023: "Ça ne pourra pas se passer comme les autres fois", Expérience Tébé
Pigier Expertise Comptable

Les partis politiques de l’opposition au régime de la rupture n’entendent pas compter sur la bonne foi de la commission électorale nationale autonome (CENA) lors des élections législatives de 2023. Selon Expérience Tébé du parti MPL, l’institution sera marquée à la culotte pour afficher sa crédibilité par les actes et non par la bouche.

La Commission électorale nationale autonome (Céna) sera surveillée comme du lait sur le feu lors des élections législatives du 08 Janvier 2023. Les partis politiques de l’opposition n’entendent pas se limiter aux assurances formulées par le ministre Sacca Lafia lors de la récente rencontre initiée par l’institution pour faire aux partis politiques le point d’étape de l’organisation du scrutin de l’année prochaine.

En tout cas, ces assurances et professions de foi du président du conseil électoral, l’ancien ministre Sacca Lafia ne semblent point rassurer le président du parti Mouvement Populaire de Libération, Expérience Tébé. Au micro de Reporter Bénin Monde, l’acteur politique de l’opposition reste formel sur le fait que l’ancien ministre de l’intérieur ne saurait les convaincre par la bouche et par le code électoral qu’il a en main. Selon lui, ces acteurs politiques de la mouvance au pouvoir leur ont suffisamment montré par le passé qu’il ne faut pas dormir sur les lauriers.

« Donc nous sommes vigilants. Nous les suivons au pas. Qu’ils sachent que cette fois-ci ça ne pourra pas se passer comme les autres fois« , a martelé Expérience Tébé

Pour l’opposant au régime du président Patrice Talon, la commission électorale nationale autonome (CENA) avait fortement écorché sa propre image et entamé sa propre réputation lors des élections passées pour mériter qu’on compte sur sa bonne foi.

Selon Expérience Tébé du mouvement populaire de libération, la CENA doit se surpasser pour redorer sa crédibilité et mériter qu’on lui fasse encore confiance. C’est seulement à ce prix, insiste l’acteur politique, que les élections législatives pourraient être abordées avec sérénité.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P