Législatives 2023 au Bénin: les conseils de Jean-Baptiste Elias aux partis en lice

News - InfosPolitiqueLégislatives 2023 au Bénin: les conseils de Jean-Baptiste Elias aux partis en lice

La société civile est préoccupée de la sincérité des élections législatives du 08 janvier 2023. Sur la chaine de radio privée « Tokpa fm » le jeudi 23 Novembre dernier, Jean-Baptiste Elias a conseillé les partis politiques en lice à se représenter dans les postes de vote.

Comment faire pour que les imperfections de la liste électorale informatisée (LEI) n’affectent pas la transparence et la fiabilité des résultats des législatives prochaines. C’est la préoccupation évoquée le jeudi dernier par le président du front des organisations de la société civile (FONAC) sur la radio privée Tokpa fm.

Pour la fiabilité du scrutin, Jean-Baptiste Elias rappelle le rôle que doivent jouer les organisations de la société civile. A le croire, les leaders de la société civile doivent s’investir dans la sensibilisation d’abord des jeunes qui auront 18 ans avant la date du 08 janvier 2023 afin qu’ils consultent la liste pour s’assurer de leur présence. En dehors des nouveaux majeurs, les organisations de la société civile doivent étendre leur sensibilisation à l’endroit des étrangers et les mineurs afin qu’ils s’abstiennent de voter.

« Si jamais quelqu’un est mineur et que par hasard son nom figure sur la liste, il ne doit pas sortir pour aller voter. Si également un étranger se retrouve sur la liste électorale il n’a qu’à s’abstenir d’aller voter. On devra faire ce travail pour tous les 7 partis politiques« , a préconisé Jean-Baptiste Elias à ses pairs de la société civile.

Des conseils en faveur des responsables des partis en lice

Le président du front des organisations de la société civile (FONAC) a également fait des recommandations à l’endroit des responsables des partis politiques en lice pour les législatives du 08 janvier 2023.

A l’endroit des partis politiques en compétition, l’ancien président de l’autorité nationale de lutte contre la corruption (ANLC) les exhorte à se faire représenter dans chaque poste de vote afin de sécuriser le vote de leurs électeurs.

« Je vais prier tous les partis d’avoir des représentants dans les 17749 postes de vote pour suivre l’ouverture, la fermeture, le transport des urnes au niveau de l’arrondissement jusqu’à la compilation des résultats,« , a confié Jean-Baptiste Elias aux confrères de radio Tokpa fm/

Il rappelle par ailleurs aux responsables de ces formations politiques que la corruption en période électorale est proscrite par la loi. « Nous devons aller dans le sens de ce que la loi dit. Attention aux partis politiques pour le budget de campagne. La loi interdit la corruption en période électorale » a-t-il insisté.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P