« Le PRD assume toutes les réformes de Talon menées par la 7ème législature », Parfait Ahoyo

BeninBénin – Politique"Le PRD assume toutes les réformes de Talon menées par la 7ème législature", Parfait Ahoyo

Le parti du renouveau démocratique ne nourrit aucun regret quant à son accompagnement aux réformes conduites par le président Patrice Talon. Le parti arc-en-ciel selon son premier vice-président Parfait Ahoyo assume pleinement les réformes du chef de l’Etat menées par la 7è législature.

Le parti de Me Adrien Houngbédji essuie depuis les élections législatives de 2019, des critiques pour avoir soutenu et conduit les réformes initiées par le président Patrice Talon au cours de la septième mandature.

le guide de l'investigateur
le guide de l'investigateur

La demande formulée par le parti lors des récentes discussions politiques initiées par le médiateur de la République a réveillé les critiques à l’encontre de cette formation politique. Le PRD dans ses échanges avec Pascal Essou et ses collaborateurs avait en effet demandé un aménagement du principe des 10% prévu par le code électoral pour participer au partage de sièges.

Répondant aux détracteurs du parti du renouveau démocratique, Parfait Ahoyo, vice-président de cette formation politique a tenu à rappeler que ce ne sont pas les réformes qui ont mis le PRD en difficulté.

Contrairement à ce que beaucoup pense, le PRD estime qu’il est plutôt victime de  » tentatives d’élimination politique » par des adversaires qui la plupart sont de la mouvance présidentielle à laquelle le parti appartient.

Le premier vice-président des Tchoco-tchoco reconnait que ce que le parti traverse est dur mais reste optimiste. « le parti traverse le désert lentement mais sûrement ».

« Le PRD assume toutes les réformes de Talon menées par la 7ème législature.« , conclut-t-il

Il faut préciser qu’à cause des réformes initiées par le chantre de la rupture, le parti du renouveau démocratique de Me Adrien Houngbédji pour une première fois dans l’histoire politique du pays n’a pas envoyé de député à l’assemblée nationale. Les communes dont le parti avait main mise lui ont été également arrachées.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P