L’Allemagne va fournir un système de défense antiaérienne le plus moderne à l’Ukraine

AfriqueAfrique – SécuritéL'Allemagne va fournir un système de défense antiaérienne le plus moderne à l'Ukraine

Tout comme les Etats-Unis, l’Allemagne va fournir d’équipements militaires à l’Ukraine qui est en guerre contre la Russie. Berlin a annoncé un système de défense antiaérien le plus moderne à l’endroit de Kiev.

« Le gouvernement allemand a décidé de fournir le système de défense antiaérienne le plus moderne dont dispose l’Allemagne, le système Iris-T », a annoncé le chancelier allemand devant le Bundestag. Ce système « permettrait à l’Ukraine de protéger une grande ville entière contre les frappes aériennes russes », a fait savoir le dirigeant allemand, assurant que son pays allait « envoyer davantage d’armes » à Kiev.

Parallèlement, Washington a annoncé mercredi, l’envoi de « systèmes de missiles plus avancés » à l’Ukraine, sur le point de céder, dans l’est, la ville de Severodonetsk, où une usine chimique a été bombardée par les forces russes.

Le président américain Joe Biden a écrit mardi dans le New York Times que son pays allait « fournir aux Ukrainiens des systèmes de missiles plus avancés et des munitions qui leur permettront de toucher plus précisément des objectifs clé sur le champ de bataille en Ukraine ».

Il s’agit, selon un haut responsable de la Maison blanche, de Himars (High Mobility Artillery Rocket System), c’est-à-dire des lance-roquettes multiples montés sur des blindés légers, d’une portée de 80 kilomètres environ.

Moscou s’emporte

A Moscou, la frustration est totale. « Toute livraison d’armes qui se poursuit, qui augmente, renforce le risque » d’une confrontation militaire entre les Etats-Unis et la Russie, a mis en garde le vice-ministre de la diplomatie russe Sergueï Riabkov.

Les Etats-Unis sont déterminés à « mener la guerre jusqu’au dernier Ukrainien afin d’infliger, comme ils disent, une « défaite stratégique » à la Russie ». « Cela est sans précédent et dangereux », estime-le diplomate.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P