Moov Africa Start up challenge

Kenya: une présumée policière arrêtée en pleine émission pour usurpation d’identité

AfriqueAfrique – SociétéKenya: une présumée policière arrêtée en pleine émission pour usurpation d'identité

Une ancienne policière qui s’est présentée à une interview télévisée en uniforme de police a été arrêtée mercredi 29 juin pour usurpation d’identité, a confirmé la police Kenyane.

Invitée entant que panéliste dans l’émission matinale d’Inooro TV, Monica Wamaitha Gitau, une politicienne kenyane en lice pour le siège de représentante des femmes de Nairobi sur la liste du parti Usawa a été arrêtée peu de temps avant la fin de l’émission.

Dans un communiqué, le Service national de police (NPS) a déclaré que des agents présents au poste de police de Kilimani avaient reçu des informations sur une interview en cours à la station de télévision appartenant à Royal Media Services. Doutant de la crédibilité de la personne interrogée, les agents se sont rendus au siège de la télévision où ils ont procédé à l’arrestation de l’invité.

Pendant l’émission Inooro Ruciini, la candidate Wamaitha qui aurait été admise à la retraite depuis 2011, a déclaré qu’elle était consultante en sécurité et qu’elle dirigeait une école polytechnique à Kibera.

Interrogée sur la raison pour laquelle elle s’est habillée comme une policière, elle répond en ces termes: « Je ne pense pas qu’il y ait un problème à ce que j’apparaisse dans cette émission pour discuter de politique alors que je suis en uniforme. Hier (mardi), nous avons vu Oscar Sudi en uniforme scolaire et bien avant Sabina Chege est également apparue dans son ancien uniforme scolaire. Je porte aussi cet uniforme comme eux. C’est seulement qu’il est de couleur bleue alors que le mien était de couleur jungle. J’ai choisi celui-ci parce que c’est celui qui est actuellement utilisé et pour représenter les autres femmes du service ».

En attendant d’être fixée sur son sort, Monica Wamaitha Gitau a été placée en garde à vue. Le directeur de la police a conseillé aux médias de se mettre en rapport avec le Bureau du porte-parole de la police ou les commandants régionaux ou de comté respectifs pour toutes les demandes d’interviews avec des policiers afin d’éviter des incidents similaires à l’avenir.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P