« Ils ne parlent que de ça », Donald Trump agacé de se faire voler la vedette par un ouragan

News - InfosPolitique"Ils ne parlent que de ça", Donald Trump agacé de se faire voler la vedette par un ouragan

Seize ans après Katrina, l’ouragan Ida a fait trembler la Louisiane, État situé au sud-est des États-Unis. Et lors d’une intervention sur une radio, Donald Trump s’est dit très agacé de l’attention accordé à Ida à son détriment.

Seize ans après Katrina, un nouvel ouragan encore plus puissant a balayé dimanche la Louisiane, État situé au sud-est des États-Unis, au bord du golfe du Mexique. Électricité coupée, rues inondées, toits arrachés… les habitants de Louisiane mesuraient, lundi 30 août, l’ampleur des dégâts causés par le passage, dimanche, de l’ouragan Ida, charriant des vents de 240 km/h.

Qatar 2022
Quarts de Finale
Fifa Coupe du Monde
9 Déc 2022
- 16h00
Croatie
- -
Brésil
Fifa Coupe du Monde
9 Déc 2022
- 20h00
Pays-Bas
- -
Argentine
Fifa Coupe du Monde
10 Déc 2022
- 16h00
Maroc
- -
Portugal
Fifa Coupe du Monde
10 Déc 2022
- 20h00
Angleterre
- -
France

Et lors d’une interview, l’ex président républicain s’est plaint de la couverture médiatique accordée à Ida. L’ex-dirigeant préférerait que les journalistes s’attardent sur la situation en Afghanistan… ou plutôt sur le rôle qu’il a joué dans cette crise. « Ils n’ont parlé que de l’ouragan toute la nuit. Ils ne veulent parler que de l’ouragan ou de n’importe quoi d’autre », déplore Donald Trump. Le milliardaire enchaîne en taclant l’administration Biden: « On ne peut pas parler de l’Afghanistan de manière rationnelle. Le niveau de stupidité… et nous avions un super accord, et même Biden l’a admis l’autre jour, c’est probablement la seule vérité qu’il ait dite. »

Le 29 février 2020, le gouvernement Trump et les talibans avaient signé un accord fixant un calendrier pour le retrait définitif d’Afghanistan des États-Unis et de leurs alliés. En échange, les talibans avaient promis de ne pas permettre que le territoire afghan soit utilisé pour planifier ou mener des actions menaçant les États-Unis. Plusieurs observateurs politiques et experts internationaux avaient alors reproché à Trump d’avoir ravivé la flamme des talibans et de préparer le terrain pour le chaos de la sortie de l’armée américaine sous Joe Biden.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P