« Il faut supprimer le CEP… J’insiste et je persiste », Claude Urbain Plagbéto

News - InfosSociété"Il faut supprimer le CEP… J’insiste et je persiste", Claude Urbain Plagbéto

A quoi rime un examen public qui ne sert à rien ? Il faut supprimer le CEP. C’est le cri du cœur lancé à nouveau aux autorités béninoises par le journaliste écrivain Claude Urbain Plagbéto en ce lundi 7 Juin 2021 où 242 066 candidats sont à l’assaut de ce diplôme qui censure leur étude primaire.

L’organisation de l’examen du Certificat d’étude primaire (CEP) à coût des ressources du contribuable est perçu par le journaliste écrivain Claude Urbain Plagbéto qui milite pour la surpression de cet examen.

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 16h00
Tunisie
- -
France
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 16h00
Australie
- -
Danemark
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 20h00
Pologne
- -
Argentine
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 20h00
Arabie Saoudite
- -
Mexique
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Iran
0 1
USA
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Pays de Galles
0 3
Angleterre
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Equateur
1 2
Senegal
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Pays-Bas
2 0
Qatar

A Lire aussi: Bénin: décès d’une dame suite à l’effondrement d’une latrine à Gassa-Godomey

« J’insiste et je persiste : il faut supprimer le Certificat d’études primaires (CEP). N’en déplaise aux profiteurs du système« , martèle-t-il dans la reprise d’une publication sur sa page Facebook.

Dans sa tribune, il déplore que des centaines de milliers d’enfants soient lancés pour subir encore ce traumatisme de l’examen pour l’obtention du Certificat d’études primaires.

« A quoi rime un examen public dont le diplôme ne sert pratiquement à rien ? Un apprentissage, une épreuve pour jauger le niveau de langue ? Je ne crois pas : la moyenne de passage en classe supérieure suffirait. Disons-le tout de go, il est inopportun que l’Etat continue à engloutir nos sous : des centaines de millions de francs, dans l’organisation d’un examen dont le diplôme ne donne plus aucun droit ni un privilège particulier à son détenteur« , s’insurge-t-il.

Selon lui, le certificat ne donne plus droit à la participation d’aucun concours. Mieux si autrefois, le CEP était garant du fameux : savoir lire et écrire d’aujourd’hui, Claude Urbain Plagbéto se demande s’il l’est encore aujourd’hui.

« Je pense que non: rien qu’à voir le taux massif d’admission et surtout le nombre impressionnant de collégiens incapables d’écrire correctement leurs propres nom et prénoms ou de formuler une phrase complète sans incorrection« , indique-t-il.

La France qui nous sert à tort ou à raison de modèle, poursuit-il dans la tribune, a supprimé le CEP de son système éducatif depuis août 1989. « Oui depuis bientôt 32 ans… Si on supprime le CEP, ça épargnerait certainement les enfants et les enseignants du stress et de l’angoisse inutiles« , fait-il savoir.

Pour lui, l’argent englouti chaque année dans le CEP aurait servi à améliorer la qualité de l’enseignement décrié depuis des lustres mais laissé en l’état.

Il conclut sa tribune sans ambages sur la nécessité de supprimer cet examen. « Il faut supprimer le CEP. Ça ne sert qu’à dépenser l’argent public, notre argent, pour une futilité qui n’arrange que quelques-uns. », conclut-il.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P