Force Takuba: la Suède annonce le retrait de ses soldats du Mali

AfriqueAfrique – SécuritéForce Takuba: la Suède annonce le retrait de ses soldats du Mali

Les autorités suédoises ont décidé de procéder au retrait de leurs forces du Mali. Les militaires suédois participaient à la mission des forces spéciales européennes dans la région du Sahel.

Dans une déclaration, le ministre suédois des affaires étrangères Ann Linde, a indiqué aux journalistes vendredi, que « nous avons déjà décidé que cette année nous nous retirerons de la force de Takuba ». Une déclaration faite en marge d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE à Brest dans l’ouest de la France. « La question est de savoir que faisons-nous de la Minusma », a-t-elle déclaré, faisant référence à la mission de maintien de la paix de l’ONU au Mali.

le guide de l'investigateur
le guide de l'investigateur

La Suède a déployé jusqu’à 150 soldats au Mali, sur approbation de son parlement, pour faire partir de la force Takuba initiée par la France dans le cadre d’une opération européenne de lutte contre le terrorisme dans le Sahel. La force a été créé pour succéder en partie à Barkhane, l’opération antiterroriste de la France dans la région du Sahel ouest-africain.

La force Takuba comprend quelque 14 pays européens, qui fournissent des forces spéciales, un soutien logistique et tactique pour travailler aux côtés des forces régionales pour des opérations ciblées contre les militants islamistes.

Il comprendrait désormais 13 pays avec le retrait de la Suède. Aussi, la Suède compte quelque 250 militaires dans le cadre de la Minusma, la mission de maintien de la paix de l’ONU au Mali, et envisage prendre également une décision pour ces éléments. Stockholm semble visiblement particulièrement mal à l’aise après l’arrivée au Mali d’instructeurs russes que l’Europe assimile à des mercenaires du groupe militaire privé Wagner.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P