Emmanuel Macron annoncé au Rwanda: fin d’une décennie de tension?

News - InfosDiplomatieEmmanuel Macron annoncé au Rwanda: fin d'une décennie de tension?

Le président français, Emmanuel Macron, sera à Kigali, fin mai, pour rencontrer son homologue rwandais, Paul Kagamé, dans le cadre du renforcement de la coopération franco-rwandaise.

Depuis son arrivée au pouvoir, Emmanuel Macron affiche une volonté réelle d’écrire une nouvelle page des relations franco-rwandaises. Mardi, il a annoncé, au cours du sommet sur le financement des économies africaines, qu’il se rendrait au Rwanda, fin mai. « Mon déplacement à la fin du mois de mai au Rwanda sera un déplacement, dont les thématiques seront à la fois politique, mémorielle mais économique, sanitaire et d’avenir », avait déclaré Emmanuel Macron, ajoutant: « Nous avons aussi à cœur, avec le président Kagame, d’écrire une nouvelle page de la relation et de porter des projets très structurants ».

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 16h00
Tunisie
- -
France
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 16h00
Australie
- -
Danemark
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 20h00
Pologne
- -
Argentine
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 20h00
Arabie Saoudite
- -
Mexique
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Iran
0 1
USA
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Pays de Galles
0 3
Angleterre
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Equateur
1 2
Senegal
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Pays-Bas
2 0
Qatar

A lire aussi: Rwanda: un émissaire du Tchad reçu par Paul Kagamé

Le Rwanda avait rompu ses relations diplomatiques avec la France, en 2006, à la suite d’un mandat d’arrêt délivré par le juge Jean-Louis Bruguière contre des proches du président Paul Kagame. Au fil des années, les relations se sont progressivement améliorées, mais avec méfiance. La France, qui ne dispose plus d’ambassade au Rwanda, depuis 2015, avait fait le premier pas sous l’égide de Macron, en 2020. En effet, un accord de 56 millions $ a été signé avec l’Agence française de développement (AFD), 28 ans après que l’institution a suspendu sa collaboration avec Kigali.

Cette année, deux rapports publiés sur le génocide rwandais, l’un commandé par Paris et l’autre par Kigali, ont conclu à une « responsabilité sans complicité » de l’Etat français dans les massacres, qui ont coûté la vie à plus de 800 000 personnes, et ont aussi contribué à l’apaisement des tensions. A Kigali, Emmanuel Macron pourrait présenter les excuses officielles de la France au Rwanda, pour son implication dans le génocide des tutsis de 1994, et faire aussi d’importantes annonces sur le rétablissement officiel des relations diplomatiques entre les deux pays.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P