News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Covid-19 en Afrique: 7 fois plus de cas que les bilans officiels (OMS)

---Publicité---

Selon une enquête de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il est établi que les chiffres officiels des contaminations à la Covid-19, en Afrique, qui ne tiennent pas compte des sujets asymptomatiques non détectés, faute de tests, sont sept fois moins élevés que les bilans réels de la pandémie.

« Au 10 octobre 2021, le nombre cumulé de cas d’infection par la Covid-19 était estimé à 59 millions en Afrique, un chiffre sept fois plus élevé que les plus de huit millions de cas officiellement notifiés » sur le continent, selon de nouvelles estimations de l’OMS.

« Depuis le début de la pandémie, et ce jusqu’au 10 octobre, les pays africains ont enregistré plus de 70 millions de tests de dépistage de la Covid-19, ce qui représente une infirme portion des 1,3 milliard d’habitants du continent », note l’OMS, déplorant qu’« avec un nombre limité de tests, nous continuons d’ignorer la situation réelle » en Afrique.

« La majorité des tests de dépistage sont effectués sur des personnes qui présentent des symptômes de la Covid-19, mais les sujets asymptomatiques sont à l’origine d’une grande partie de la transmission de la maladie », a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Booster le dépistage dans huit pays africains

Pour pallier cette carence de tests de dépistage, l’OMS/Afrique a annoncé une nouvelle initiative, visant à améliorer le dépistage des cas de Covid-19 dans huit pays africains : le Burundi, le Congo, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mozambique, la République démocratique du Congo, le Sénégal et la Zambie.

Cette initiative est une approche « radicalement » nouvelle qui permet de passer d’une surveillance passive à une surveillance active, en travaillant avec les communautés, a ajouté Matshidiso Moeti. Les tests rapides sont abordables, fiables et faciles à utiliser et fournissent des résultats en 15 minutes, a-t-elle conclu. Ces tests devraient permettre de détecter 360 000 cas supplémentaires, dont environ 75 % sont asymptomatiques ou bénins.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.