Coup d’Etat au Burkina: la Russie s’en mêle

News - InfosDiplomatieCoup d'Etat au Burkina: la Russie s'en mêle

Partenaire de longue date du Burkina Faso, la Russie a appelé lundi, au retour à l’ordre constitutionnel au pays des hommes intègres.

« Nous souhaiterions que la situation au Burkina Faso se normalise au plus vite, que l’ordre soit totalement assuré dans le pays et qu’on revienne au plus vite dans le cadre de la légitimité », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, lors de son briefing quotidien de ce lundi.

Qatar 2022
Quarts de Finale
Fifa Coupe du Monde
9 Déc 2022
- 16h00
Croatie
- -
Brésil
Fifa Coupe du Monde
9 Déc 2022
- 20h00
Pays-Bas
- -
Argentine
Fifa Coupe du Monde
10 Déc 2022
- 16h00
Maroc
- -
Portugal
Fifa Coupe du Monde
10 Déc 2022
- 20h00
Angleterre
- -
France

Cette déclaration de Moscou intervient au lendemain de la démission officielle du lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba. Le désormais ex-patron de Kossyam a été contraint de quitter le pouvoir après les évènements du 30 septembre et 1 octobre 2022, marqués par la prise d’assaut des lieux stratégiques du pays par les hommes du capitaine Ibrahim Traoré.

Sur des images et vidéos qui ont circulé sur les réseaux sociaux, il n’est pas rare de voir certains éléments du capitaine Ibrahim Traoré ou encore des manifestants qui soutiennent le nouveau coup d’Etat, brandir le drapeau de la Russie.

Mais cela n’est guère une première. Par le passé, des manifestants ont appelé le gouvernement burkinabé, alors, dirigé par le président Roch Kaboré, de se tourner vers la Russie pour pallier la crise sécuritaire qui sévit dans le pays. Mais le gouvernement qui a scellé un partenariat de premier plan avec la France n’a mené des actions concrètes dans ce sens. Les nouveaux putschistes sont prêts à élargir leurs partenariats et n’excluent pas la Russie du lot. Ce qui ne plairait pas à la France dont le capitaine Traoré souhaite d’ailleurs redéfinir certains termes d’accords et de contrats.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P