Changements climatiques: Bill Gates veut investir dans les… rots de vaches

News - InfosSociétéChangements climatiques: Bill Gates veut investir dans les… rots de vaches

Bill Gates vient d’investir dans une start-up australienne pour le moins insolite, relate la BBC. Le but de celle-ci? Réduire les émissions de méthane produites par les éructions des vaches, ou, en d’autres termes, par leurs rots.

Très investi sur la question climatique, Bill Gates a désormais décidé de se lancer dans un combat contre les rots de vache. Le fondateur de Microsoft fait ainsi partie des différents investisseurs de la startup australienne Rumin8, qui vient de lever 12 millions de dollars.

Le principe de cette entreprise basée à Perth est de tenter de réduire les effets de la rumination des bovins. Loin d’être anecdotique, la production de méthane par (toutes) les voies naturelles des cheptels est un énorme défi pour les plus gros producteurs de viande bovine dans le monde.

Comme la plupart du bétail, les vaches produisent du méthane en digérant les fibres, qu’elles expulsent par la suite notamment par leurs rots. Non seulement le méthane est un puissant gaz à effet de serre (un pouvoir de réchauffement plus de 80 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone, selon l’ONU) mais il est principalement d’origine agricole : un tiers des émissions viennent du bétail.

Jeff Bezos et Jack Ma dans la boucle

Rumin8 entend donc proposer une nourriture alternative pour limiter la fermentation et réduire ainsi la production de méthane. En l’occurrence, la startup travaille sur un complément alimentaire à base d’algues rouges qui diminuerait la production de gaz.

Bill Gates n’est pas le seul à avoir mis des billes dans l’entreprise puisqu’elle est également soutenue par Jeff Bezos et Jack Ma, ex-patron d’Alibaba.

« Nos essais en laboratoire continuent de donner d’excellents résultats; nos essais sur les animaux reflètent les résultats de laboratoire et la modélisation financière que nous entreprenons indique que nous serons en mesure de fournir nos produits à un prix raisonnable » se réjouit le directeur général de Rumin8, David Messina dans un communiqué.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P