AccueilSportFootballCdM 2022: quels enseignements pour les sélections africaines, après la trêve de Septembre ?

CdM 2022: quels enseignements pour les sélections africaines, après la trêve de Septembre ?

Lors de la trêve internationale de septembre, qui s’est achevée mardi dernier, les cinq sélections africaines qualifiées pour le Mondial 2022 ont disputé leurs derniers matchs de préparation avant le début de la compétition (20 novembre). Un bilan pour le moins mitigé pour ces dernières et des doutes quant à leurs performances à venir au Qatar.

Dans moins de deux mois, les meilleures nations du monde vont se réunir au Qatar pour disputer la Coupe du Monde 2022 (20 novembre au 18 décembre). Parmi les 32 pays qualifiés, 5 représenteront le continent africain, notamment le Sénégal, champion d’Afrique en titre – le Maroc, la Tunisie, le Cameroun et le Ghana. Et ces derniers auront fort à faire pour évoluer dans la compétition, au vu des groupes respectifs dans lesquels ils sont tombés. Et leur prestation lors de la dernière trêve internationale ne rassure pas vraiment.

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 16h00
Tunisie
- -
France
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 16h00
Australie
- -
Danemark
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 20h00
Pologne
- -
Argentine
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 20h00
Arabie Saoudite
- -
Mexique
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Iran
0 1
USA
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Pays de Galles
0 3
Angleterre
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Equateur
1 2
Senegal
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Pays-Bas
2 0
Qatar

Le Sénégal bien armé, mais toujours inconstant

Au vu de son effectif très bien garni à tous les postes, le Sénégal, champion d’Afrique en titre, est très bien armé pour relever le défi dans le groupe A en compagnie du Brésil, du Qatar et des Pays Bas. Avec les Sadio Mané, Kalidou Koulibaly, Edouard Mendy, ou encore Idrissa Gueye, les Lions n’ont pas à rougir dans cette poule et sont même capable de tenir tête au favori brésilien. Mais, leurs dernières prestations lors de la trêve internationale de septembre sèment quelques doutes.

Après une première victoire contre la Bolivie (2-0), les hommes d’Aliou Cissé ont été tenus en échec par l’Iran (1-1) malgré une rencontre dans laquelle ils ont eu plusieurs occasions. Au-delà de ces résultats mitigés, le jeu proposé par le champion d’Afrique interpelle toujours. De plus, leur leader Sadio Mané traverse une méforme inquiétante avec le Bayern Munich à quelques semaines du début de la compétition. Mais si le Sénégal arrive à gommer ses manques, il a le potentiel pour aller loin dans le tournoi. Sans doute la meilleure chance du continent.

Le Maroc dans une nouvelle dynamique

Le cas du Maroc est tout à fait particulier. En effet, après avoir qualifié les Lions de l’Atlas pour le Mondial, Vahid Halilhodzic a été limogé par la Fédération royale marocaine de football qui l’a remplacé par un ancien international : Walid Regragui. Première conséquence, le retour en sélection d’Akim Ziyech absent depuis environ deux ans. Et les deux premiers matchs du nouveau coach des Lions ont été prometteurs.

Les coéquipiers d’Achraf Hakimi ont battu le Chili (2-0), avant de concéder un match nul et vierge contre le Paraguay (0-0). Mais au-delà des résultats, on sent une sélection marocaine plus joueuse avec le ballon, avec plus de liberté technique dans le dernier tiers et une réelle volonté de jouer vers l’avant, des aspects très peu vus sous les ordres de Coach Vahid. De plus, le Maroc affiche une vraie solidité défensive. Tombés dans le groupe F du Mondial, en compagnie de la Belgique, de la Croatie et du Canada, les marocains devront toutefois se surpasser pour se qualifier pour la phase à élimination directe.

La Tunisie ébranlée

Avec l’arrivée à sa tête du sélectionneur tunisien Jalel Kadri, après la CAN 2021, la Tunisie a montré de belles choses notamment sur le plan défensif. Depuis l’élimination en quart de la dernière CAN, la sélection de la Verte n’a encaissé aucun but entre les éliminatoires de la CAN 2023, les barrages pour le Mondial et la Coupe Kirin (amicale).

Néanmoins, les tunisiens ont été sèchement battus par le Brésil (5-1) mardi dernier. Les coéquipiers de Wahbi Khazri ont montré une passivité défensive inquiétante, qui interpelle sur leurs capacités à affronter les meilleures nations du monde. Les Aigles de Carthage évolueront dans le groupe D au Qatar, avec la France, champion du monde en titre, le Danemark, impressionnant ces derniers mois, et l’Australie. Les choses s’annoncent très compliquées pour cette équipe tunisienne.

Le Cameroun inquiète malgré ses ambitions

«Notre objectif est de partir de la compétition le 18 décembre (date de la finale de la CdM), nous ne le perdons pas de vue.» Voilà ce qu’annonçait le président de la fédération Samuel Eto’o à la télévision nationale. Pourtant, sur le terrain, les joueurs ne semblent pas inscrits dans la même vision. Lors de la dernière trêve internationale, Les Lions indomptables ont connu une défaite, disons le, humiliante contre l’Ouzbékistan (0-2), avant de se faire battre par la Corée de Sud d’un certain Heung Min Son (0-1).

Présents dans leur groupe G en plus de la Serbie et de la Suisse, les protégés de Rigobert Song devront éviter de trop se mettre la pression sans pour autant sous-estimer leur capacité. Car sur le papier, l’équipe camerounaise est très bien constituée avec les Charles Toko Ekambi, André Onana, Vincent Aboubakar, ou encore le bavarois Eric Choupo Moting. Malgré ces deux défaites lors de la trêve internationale, le Cameroun devra vite relever la tête pour débuter la compétition de la meilleure des manières.

Le Ghana se renforce avant l’échéance

Le Ghana est la petite surprise, parmi les nations africaines qualifiées pour le tournoi. Opposés au Nigeria lors des barrages, les Black Stars ne partaient pas du tout favoris, mais ont réussi à décrocher leur billet. Toutefois, conscient qu’il faudra être mieux armé pour disputer le Mondial, la Fédération Ghanéenne a enregistré plusieurs renforts, avec notamment les arrivées d’Iñaki Williams et Tariq Lamptey. Des joueurs qui s’ajoutent aux cadres tels que Thomas Partey et les frères Ayew, pour former une équipe prometteuse.

Mais leur bilan lors de la trêve a été plutôt mitigé. Le Ghana a d’abord été corrigé par le Brésil (3-0) avant de relever la tête contre le Nicaragua (1-0), pour mettre fin à une série de 5 matches sans le moindre succès. Tombé dans le groupe H au Qatar, en compagnie du Portugal, de l’Uruguay et de la Corée du Sud, le Ghana va devoir se battre pour ne pas voir son aventure en terre qatarie prendre fin prématurément.

Classements & Résultats

competition logo
Bundesliga
competition logo
Bénin Ligue Pro
competition logo
Championnat ivoirien de Football
competition logo
Fifa Coupe du Monde
competition logo
Italie Série A
competition logo
La Liga
competition logo
Ligue 1
competition logo
Premier League
Uefa Ligue Europa
competition logo
Uefa Ligue des Champions

Toute l'actu Sport

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

Mondial 2022 – Brésil: Neymar sort du silence

Sorti sur blessure lors de la victoire du Brésil contre la...

Maroc: la réaction de Hakim Ziyech après la victoire sur la Belgique

Grand artisan de la victoire du Maroc face à la Belgique...

Manchester United: la famille Glazer envisage la vente du club

Dans un message publié sur le site officiel du club ce...
P