AccueilA la UneCamille Makosso recadre un internaute : "Frère, je n’ai pas une maison, j’ai des maisons"

Camille Makosso recadre un internaute : « Frère, je n’ai pas une maison, j’ai des maisons »

Général Camille Makosso a, de nouveau, secoué le monde des internautes. L’influenceur ivoirien vient de renseigner, via un direct sur sa page Facebook, que « je n’ai pas une maison », mais « j’ai des maisons ».

Camille Makosso a, encore, fait fort ! Le célèbre influenceur ivoirien, comme il sait, si bien, le faire, a mis la toile en ébullition, en publiant une information importante, qui aurait dû rester « top secret » ; afin, s’il s’était agi d’un individu lambda.

Récemment, en effet, le maître de la marmaille a fait un direct sur Facebook, l’occasion pour le sulfureux homme de Dieu de lever un coin de voile sur le patrimoine foncier, qui est le sien. Selon la célébrité ivoirienne, une personnalité, digne de ce nom, devrait dormir dans sa propre maison.

« La pire malédiction est d’être toujours locataire »

En substance, dans son direct, Camille Makosso a dit qu’un homme doit pouvoir avoir « sa propre maison », autrement, ce serait de « la pire malédiction ». « La plus grande gloire d’un homme sur sa terre, c’est de construire sa propre maison. La pire malédiction de cette terre est d’être toujours locataire de maison. Quelqu’un m’a dit un jour : ‘Makosso, toi, tu parles, est-ce que tu as maison ?’ Frère, je n’ai pas maison, j’ai des maisons. », a révélé le marmailleur, avant de porter cette information à l’attention de sa communauté : « Ma première fille, Kim, est propriétaire de sa maison, ma deuxième fille est propriétaire de sa maison, la troisième, l’année dernière, j’ai fini sa maison. »

Pour conclure son direct, sur le même dossier, Général Camille Makosso a levé un coin de voile sur ses projets actuel et futur. « Cette année, je finis la maison de mon fils, Asher, et quand je finis, maintenant, je construit celle de mon père et celle de ma mère. Parce que c’est mes enfants d’abord, mon père et ma mère ont eu leurs vies. La première chose que je garantis d’abord, c’est l’avenir de mes enfants. », a-t-il dit.

Pour la petite information, chacune des maisons que Camille Makosso aurait offertes à ses rejetons, aurait englouti 65 millions de FCFA.

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

Josey: C’est fait! Serey Dié assume la paternité de son deuxième enfant

Reçu sur l'émission Life week-end de ce vendredi 24 juin 2022,...

La Chronique : Comment remplacer le blé russe et ukrainien en Afrique ?

Quelle humiliation pour l’Afrique qui possède plus de 60% des terres...

Inflation record au Royaume-Uni : vers une grève générale ?

Les Britanniques n'avaient pas vu de grève d'une telle ampleur depuis...
P