Burkina Faso – Dégradation de la situation sécuritaire: l’opposition et la société civile battent le macadam

News - InfosSécuritéBurkina Faso - Dégradation de la situation sécuritaire: l'opposition et la société civile battent le macadam

A l’appel de l’opposition politique et des organisations de la société civile, des milliers de personnes ont manifesté samedi à Ouagadougou dans la capitale du Burkina Faso. L’objectif est de dénoncer la dégradation de la situation sécuritaire et marquer leur soutien aux forces de défense et de sécurité.

Ce samedi 3 juillet 2021, des milliers de personnes ont manifesté à Ouagadougou dans la capitale du Burkina Faso et dans d’autres villes du pays, pour dénoncer la dégradation de la situation sécuritaire et marquer leur soutien aux forces de défense et de sécurité. Ces manifestants sont munis pour la plupart de drapeaux du Burkina Faso et scandant des messages hostiles aux autorités.

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
3 Déc 2022
- 20h00
Argentine
- -
Australie
Fifa Coupe du Monde
4 Déc 2022
- 16h00
France
- -
Pologne
Fifa Coupe du Monde
4 Déc 2022
- 20h00
Angleterre
- -
Senegal
Fifa Coupe du Monde
5 Déc 2022
- 16h00
Japon
- -
Croatie
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
3 Déc 2022
- 16h00
Pays-Bas
3 1
USA
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 20h00
Cameroun
1 0
Brésil
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 20h00
Serbie
2 3
Suisse
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 16h00
Corée du Sud
2 1
Portugal

« Depuis l’arrivée des autorités actuelles au pouvoir (en 2015), nous avons enregistré plus de 1 300 morts et plus d’un 1 300 000 déplacés. Et depuis le début de cette année, nous avons enregistré plus de 500 morts », a déclaré Eddie Komboïgo, le chef de file de l’opposition, devant des milliers de manifestants réunis à la Place de la Révolution. Il a souligné que le résultat de la lutte contre le terrorisme est « catastrophique » et que cette marche, qui se veut « pacifique et silencieuse », a pour but de rendre hommage aux « martyrs » et de demander au gouvernement de « prendre des mesures fortes » pour ramener la sécurité au Burkina Faso, car sans paix ni sécurité, il n’y a pas espoir de développement.

« L’opposition réitère sa disponibilité à discuter sur la question de la sécurité et appelle à l’organisation des assises nationales sur la sécurité », a poursuivi Eddie Komboïgo, qui a également exigé la dotation des forces défense et de sécurité des équipements adéquats. L’appel de l’opposition a été entendu également à l’intérieur du pays comme à Kaya (Centre-nord), Ouahigouya (Nord), Bobo-Dioulasso (Ouest) la capitale économique, Fada (Est) et dans plusieurs autres villes du pays, selon les images diffusées par les médias locaux. Dans toutes ses localités, les populations sont sorties pour manifester.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P