Bohicon: les domaines bradés de la commune, bientôt rétrocédés

BeninBénin – SociétéBohicon: les domaines bradés de la commune, bientôt rétrocédés

Le conseil communal de Bohicon a entamé une opération d’identification et d’immatriculation de toutes les réserves administratives de la ville carrefour. Celles qui ont fait objet de bradage à un certain moment seront rétrocédés dans la patrimoine de la Commune.

L’information a été portée à l’attention des administrés lors d’une conférence de presse tenue par le maire de la Commune Rufino d’Almeida et certains conseillers de son bord politique. Cette conférence publique axée sur la gestion des réserves administratives tient en même temps lieu du lancement officiel de l’opération d’implantation des panneaux sur les réserves identifiées et immatriculées.

« Nous avons trouvé nos réserves dans un état piteux, dans un flou total » a lancé d’emblée Arnaud Kinssi Avoundogba, le chef de l’arrondissement de Lissèzoun, l’un des conférenciers. Après avoir hérité de la gestion de la commune en 2020, précise-t-il, le Conseil communal présidé par le maire Rufino d’Almeida a mis en place la  commission d’identification et immatriculation des réserves administratives. Cette commission est présidée par le premier adjoint au maire, Bertin Agbo Toglossou.

A la suite de ses travaux, la commission a déposé son rapport après avoir travaillé d’arrache-pied pendant deux ans. Les conclusions de ce rapport ont révélé de nombreuses irrégularités liées à la gestion foncière.

« Nos réserves ont été bradées », a conclu Marcellin Zohoun, président de la commission des affaires domaniales et membres de ladite commission. Pour arriver à ce constat, il a fallu assez  de  temps et de la méthode. Il y a notamment eu avant de parvenir à ce rapport, « des opérations de terrain en passant par la confrontation avec les dix-neuf  géomètres ayant en charge le lotissement de Bohicon puis les enquêtes sur le terrain, la réalisation des panneaux d’identification, l’installation des associations d’intérêts fonciers, le redéploiement du personnel », a décrit le maire.

Selon le maire de Bohicon, le foncier est une question sensible qu’on ne saurait traiter avec légèreté.  C’est d’ailleurs pour cette raison précise-t-il qu’il a pris toutes les dispositions requises  pour ne pas  avoir à gérer indéfiniment des contentieux.

Les domaines bradés seront rétrocédés …

Pour les conférenciers, la restitution des résultats du rapport de la commission mise en place par le conseil communal de Bohicon pour faire l’état des lieux des réserves administratives n’est orientée contre personne.

« Nous ne sommes pas là pour des individus. Nous  sommes là pour Bohicon« , a martelé Arnaud Kinssi Avoundogba.

A le croire, même si un conseiller de l’actuel mandature est mêlé de près ou de loin d’une opération de bradage du patrimoine de la Commune, il doit être dénoncé. Une position partagée par le maire Ruffino d’Almeida qui promet que les réserves irrégulièrement vendues seront restituées.

« Les  réserves seront restituées dans le patrimoine de la Commune et   viabilisées. Si quelqu’un sait qu’il est concerné, il peut se rapprocher des services de la Mairie. En cas d’entêtement, l’affaire sera gérée sur le champ du tribunal« , affirme le maire avec fermeté.

Les populations qui ont massivement participé à cette conférence publique ont émis des inquiétudes quant à l’impartialité de l’opération. « Notre détermination est sans faille. Pour rien au monde, nous n’allons reculer », a rassuré le maire Ruffino d’Almeida. Selon lui, les dispositions sont prises pour que l’opération soit impartiale et ne souffre d’aucune influence politique.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P