Bénin: un ancien responsable étudiant accusé d’agression sexu3elle à Calavi

BeninBénin – SociétéBénin: un ancien responsable étudiant accusé d'agression sexu3elle à Calavi

Une affaire d’agression sexu3elle fait couler d’encre et de salive depuis quelques jours dans la cité dortoir. Les faits se sont déroulés dans la commune d’Abomey-Calavi, précisément à Bidossessi, dans les environs du campus universitaire. Après la dénonciation faite par la victime, l’accusé est monté au créneau et semble banaliser les faits.

Accusé d’agression sexu3elle sur une étudiante, un ancien responsable étudiant rejette la qualification donnée aux faits. Il a confié à la radio universitaire qu’il n’a jamais été question d’agression sexu3elle contrairement à ce qui se dit. « Ce n’est pas une agression sexu3elle comme on le dit. C’est ma copine », a déclaré le présumé agresseur, qui serait un ex-président du Bureau d’Union d’Entité de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (Faseg).

Plus loin dans ces propos, l’accusé pour contrer les faits racontés par l’étudiante, évoque une simple dispute. Pour lui, ce qui s’est passé n’est donc qu’une dispute suscitée par un malentendu. « On s’était disputé et son téléphone est cassé », a-t-il confié. Aux dernières nouvelles, un règlement à l’amiable serait envisagé entre l’étudiante et son protagoniste.

Les faits racontés par la victime

Les faits reprochés à l’ex-responsable étudiant s’étaient produits dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 mai 2022. Selon la victime, une étudiante en première année à la Faseg, son bourreau lui a rendu visite le mardi aux environs de 20h 30. Il a été accueilli par la jeune fille, qui dit le considérer comme un simple ami.

Se plaignant de faim, le visiteur avait même bénéficié de quelques boules d’Akassa de la part de la fille. Après le repas, plusieurs heures étaient passées sans que le visiteur, devenu encombrant n’exprime l’envie de partir. A la question de l’étudiante de savoir s’il ne voulait plus rentrer, il répondit non. Il avait clairement fait comprendre qu’il souhaitait passer la nuit là.

Surprise par la déclaration de son visiteur, la jeune étudiante s’y est opposée. Mais face à l’obstination de l’homme, elle avait trouvé refuge au portail jusqu’à 1 heure du matin. A son retour, elle a dû veiller jusqu’à 6 heures. Malheureusement, tout ceci n’a pas suffi pour dissuader le jeune homme.

Selon la victime, son hôte s’est attaqué à elle, dans le but d’assouvir sa libido. Une vive altercation s’était alors éclatée entre les deux. Sur les images de la scène, on aperçoit des blessures corporelles sur la jeune fille. Elle a également perdu son téléphone dans ce bras de fer.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P