Bénin – Supposé deal entre LD et le pouvoir: « Cela sonne creux », réplique d’Eric Houndété

News - InfosPolitiqueBénin - Supposé deal entre LD et le pouvoir: "Cela sonne creux", réplique d'Eric Houndété

La polémique alimente l’actualité pendant plusieurs jours après l’obtention du récépissé définitif de déclaration de candidature aux législatives par le parti Les Démocrates. A l’occasion d’une session de coordination tenue le 30 novembre dernier, le président des Démocrates, Eric Houndété s’est prononcé sur le supposé deal qui aurait favorisé la validation de la liste du parti pour le compte des législatives prochaines.

De façon instante, des rumeurs qui alimentent l’actualité font état de ce que le parti Les Démocrates aurait laissé le pouvoir manipuler sa liste de candidature aux élection du 8 janvier 2023. Selon les auteurs des rumeurs, il s’agirait d’un deal qui aurait favorisé l’acceptation du dossier des Démocrates par la Commission électorale nationale autonome (Céna). Pour se conforter dans leurs dires, il évoque l’absence de certains potentiels candidats de la liste.

Face à ces supputations et la sommation interpellation de deux potentiels candidats du parti, Eric Houndété est sorti de ses gonds. Selon le président du parti « Les Démocrates », il a été demandé à tous les membres de faire bloc, en dépit des frustrations et déceptions de certains potentiels candidats non retenus, autour de la liste pour la faire triompher. Malgré ça, « il se trouve une certaine opinion qui refuse de prendre de la graine et s’est lancée dans une vaine cabale contre le parti et sa liste, visiblement dans un dessein de sabotage dont le but est d’entamer le moral de la troupe et d’y semer des suspicions et des doutes », a déploré l’ex-député.

« Cela sonne creux »

Pour Eric Houndété, penser que des personnes extérieures ont pu participer et se se seraient même imposées dans la constitution de la liste des Démocrates, est une insulte à l’intelligence des responsables et membres du parti. « Qu’on ait trouvé des mains extérieures qui aient pu bidonner une liste à nous soumise, cela sonne creux et s’apparente à un déni à notre inintelligence et à notre autorité qui pourtant seules ont tout pouvoir de configurer notre liste de candidature en tenant compte de l’enjeu, des contraintes internes et de la réalité de chaque terrain », a-t-il expliqué.

Le président du parti Les Démocrates dit ne pas être surpris par la manœuvre. « Tout cela est connu. Il est de la nature de certains de projeter sur les autres le mal profond qui n’existe qu’en eux. Heureusement, leur mal est certes pathologique mais pas contagieux. Au parti Les Démocrates, nous n’avons jamais louvoyé et nous demeurons ce que nous sommes en toute transparence », a-t-il martelé.

Le parti se dit être « légitimement dépositaire quasi exclusif de l’espoir du peuple ». C’est pourquoi il a tenu à être présent au rendez-vous crucial que représente les législatives de janvier 2023. « Il faudrait donc être à ce crucial rendez-vous quoi qu’il en coûte pour permettre aux électeurs de décider, dans la paix et le secret des urnes du sort de notre Démocratie. Pour nous au Parti Les Démocrates, c’est là le principal enjeu et tout le reste quoique humainement sensible certes, reste second, secondaire et quelque peu superfétatoire », a dit Eric Houndété.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P