Bénin: il écope de 30 ans de réclusion criminelle pour avoir tué sa fille adoptive d’un an

News - InfosSociétéBénin: il écope de 30 ans de réclusion criminelle pour avoir tué sa fille adoptive d'un an

La septième affaire inscrite au rôle de la deuxième session criminelle du tribunal d’Abomey Calavi au titre de l’année 2022, est un dossier d’assassinat. L’accusé qui a tenté à la vie de sa concubine et de sa fille adoptive a écopé de 30 ans de réclusion criminelle.

Dans la septième affaire inscrite au rôle de la deuxième session criminelle du tribunal de première instance de deuxième classe d’Abomey Calavi au titre de l’année 2022, le tribunal a été assez sévère dans sa décision en condamnant l’accusé à 30 ans de réclusion criminelle.

Les faits qui ont conduit à cette condamnation remonte en 2012. L’accusé a été poursuivi pour avoir poignardé à mort sa fille adoptive âgée seulement d’un an.

Selon le récit des faits, l’accusé qui hébergeait sa concubine et son bébé d’un an issu de son précédent mariage, s’est servi d’un couteau pour poignarder dans leur sommeil, la jeune nourrice et son enfant. Alertés par les cris, les gens de l’entourage ont réussi à défoncer la porte et à maitriser le jeune homme, un conducteur de taxi moto de profession.

Admis à l’hôpital pour des soins urgents, l’enfant d’un an va décéder deux jours plus tard. Sa maman qui portait une grossesse de 4 mois a été sauvée. Interpellé par la police, le conducteur de taxi moto fut placé en détention le 13 Mars 2012.

A la barre, l’accusé affirme qu’il ne s’explique pas lui-même ce qui l’a poussé à attenter à la vie de sa famille. Il évoque des perturbations mentales. Une thèse que le ministère public a rejeté demandant à la cour de le reconnaitre coupable d’assassinat et de tentative d’assassinat et de le condamner à 30 ans de réclusion criminelle.

Dans sa décision, la cour est allée dans le sens du ministère public. Le conducteur de taxi moto est reconnu coupable d’assassinat et de tentative d’assassinat et condamner à 30 ans de réclusion criminelle.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P