Bénin: des sanctions administratives contre l’ex DG SIRAT et 4 de ses collaborateurs

News - InfosSociétéBénin: des sanctions administratives contre l'ex DG SIRAT et 4 de ses collaborateurs

Au cours du conseil des ministres de ce mercredi 30 Novembre 2022, le ministre du travail et de la fonction publique a rendu compte des sanctions administratives infligées aux agents de la Société des Infrastructures routières et de l’aménagement du territoire (SIRAT S.A.) impliqués dans des irrégularités.

Réuni en conseil des ministres ce mercredi 30 Novembre 2022, le gouvernement du président Patrice Talon a prononcé des sanctions contre le directeur général de la Société des Infrastructures routières et de l’aménagement du territoire (SIRAT S.A.) et les 4 agents impliqués dans des irrégularités lors d’un avis d’appel d’offre.

Selon le contenu du compte rendu du conseil des ministres, le ministre de la Fonction Publique et du Travail a rendu compte au Conseil de ce que, dans le cadre de la procédure de passation des marchés publics par appel d’offres en vue du déplacement du réseau de la Société nationale des Eaux du Bénin (SONEB), en lien avec le projet de construction de l’échangeur de Cotonou au carrefour Vèdoko, des irrégularités ont été relevées.

Les personnes mises en cause étant le Directeur général de la SIRAT S.A. et quatre de ses collaborateurs, les procédures administratives ont été subséquemment menées à leur encontre.

Ainsi, selon les sanctions administratives appliquées dans ce dossier, le directeur général de la Société des Infrastructures routières et de l’aménagement du territoire (SIRAT S.A.) a été déchargé. Le gouvernement a procédé à la rupture du contrat avec lui. Quant à ses quatre collaborateurs impliqués dans le dossier, ils ont été révoqués ou licenciés selon qu’ils sont fonctionnaires ou contractuels de droit public de l’Etat. 

Retour sur le dossier…

Le vendredi 16 Septembre dernier, le directeur général de la Société des Infrastructures routières et de l’aménagement du territoire (SIRAT S.A.) et quatre de ses collaborateurs ont été interpellés et auditionnés par la brigade économique et financière.

Après l’audition, le directeur général de la structure fut placé sous convocation et ses quatre collaborateurs déposés en prison. Il leur est reproché des irrégularités dans un processus de passation de marché public.

Les personnes concernées par ce dossier sont le responsable des marchés publics, son rapporteur et deux autres membres de la commission. Il faut dire que quelques jours après l’éclatement de l’affaire, le DG SIRAT a déposé sa démission.

La Société des Infrastructures Routières et de l’Aménagement du Territoire (SIRAT) est une agence de réalisation des infrastructures routières. Les personnes poursuivies dans ce dossier sont soupçonnées d’irrégularités dans l’attribution d’un marché de construction routière.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P