Accueil A la Une Affrontement entre religieux et populations à Savalou: le bilan passe à 8...

Affrontement entre religieux et populations à Savalou: le bilan passe à 8 morts dont 2 policiers

Selon les dernières informations, deux policiers enlevés alors qu’ils maintenaient l’ordre lors d’un affrontement avec des fidèles d’une église dans la localité de Savalou, ont été retrouvés mais sans aucun signe de vie. Le bilan de ces affrontements meurtriers est de huit morts.

Une vive altercation entre les membres d’une église et les populations de l’arrondissement de Monkpa, dans la commune de Savalou, a tourné au drame. Selon les informations, la police venue rétablir l’ordre a également été prise à partie par des éléments identifiés comme des fidèles de l’église « Azael La Lumière », une communauté qui prône la fin des temps.

Alors qu’on apprenait que deux policiers avaient été enlevés et emmenés dans un lieu inconnu, les dernières informations font état de ce que ces éléments de la police républicaine ont été retrouvés morts. En effet, l’armée a été déployée pour soutenir les flics dans le maintien de l’ordre et à la suite d’une accalmie, les fouilles ont permis de retrouver les corps inertes des policiers.

Une révélation de l’approche de la fin du monde par l’église « Azael La Lumière » a été à l’origine d’une situation confuse à Monkpa, dans la localité de la Commune de Savalou. Selon les informations, les membres de cette église prétextant de la venue de la fin du monde ont envahi les champs des populations pour récolter des vivres.

Une situation qui a suscité une vive altercation entre les membres de cette église et une partie de la population de Monkpa après qu’un cultivateur qui a reçu la visite de ces indésirables, s’est révolté et a décidé de ne pas se laisser faire.

La situation semble sous contrôle pour le moment avec l’intervention de l’armée, mais le bilan est de huit morts dont les policiers et plusieurs blessés. La maire de la commune indique qu’un des fidèles de l’église s’est enfuit avec l’arme de service d’un des policiers tués. Les forces de sécurité ont également procédé à plusieurs interpellations d’individus.

1 COMMENTAIRE

  1. Illettrisme quand tu nous tiens !!. Et ça concerne aussi bien ces fidèles attardés et démoniaques, que le journaliste qui dit qu’ils ont été retrouvés mais « sans aucun signe de vie »!, puis qui parle de flics ! Le langage de la rue! On n’est vraiment pas sortis de l’auberge. Tout est à reprendre au Bénin.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P