« Washington s’est érigé quasiment en envoyé de Dieu sur Terre, avec le droit sacré d’agir avec impunité »,  Sergueï Lavrov

News - InfosDiplomatie"Washington s’est érigé quasiment en envoyé de Dieu sur Terre, avec le droit sacré d’agir avec impunité",  Sergueï Lavrov

Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a dénoncé samedi à la tribune des Nations unies, l’attitude des États-Unis a « s’érigé quasiment en envoyé de Dieu sur Terre, sans aucun devoir, mais avec le droit sacré d’agir avec impunité n’importe où et n’importe quand ».

Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a dénoncé, ce samedi 24 septembre, à la tribune des Nations unies la « russophobie sans précédent » et « grotesque » de l’Occident. « La russophobie officielle en Occident est sans précédent, son ampleur est grotesque », a-t-il déclaré lors de l’Assemblée générale de l’ONU.

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Pays-Bas
- -
Qatar
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Equateur
- -
Senegal
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Iran
- -
USA
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Pays de Galles
- -
Angleterre
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
28 Nov 2022
- 20h00
Portugal
2 0
Uruguay
Fifa Coupe du Monde
28 Nov 2022
- 17h00
Brésil
1 0
Suisse
Fifa Coupe du Monde
28 Nov 2022
- 14h00
Corée du Sud
2 3
Ghana
Fifa Coupe du Monde
28 Nov 2022
- 11h00
Cameroun
3 3
Serbie

« Washington envoyé de Dieu sur Terre »

« Ils n’hésitent pas à déclarer leur intention non seulement d’infliger une défaite militaire à notre pays, mais aussi de détruire la Russie », a-t-il ajouté, ironisant sur les condamnations des « référendums » d’annexion en cours dans plusieurs régions d’Ukraine sous contrôle russe, s’en prenant plus directement aux Etats-Unis. « En se déclarant victorieux de la Guerre froide, Washington s’est érigé quasiment en envoyé de Dieu sur Terre, sans aucun devoir, mais avec le droit sacré d’agir avec impunité n’importe où et n’importe quand », a déclaré M. Lavrov, estimant que les Américains « (essayaient) de faire de l’ensemble du monde leur arrière-cour ».

Il a également défendu les « référendums » d’annexion, décrivant des populations récupérant « la terre où leurs ancêtres ont vécu pendant des centaines d’années ». Et « maintenant l’Occident pique une crise », a-t-il ironisé.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P