Moov Africa Start up challenge

Volodymyr Zelensky regrette que l’Ukraine soit « laissée seule » face à l’armée russe

MondeMonde – SécuritéVolodymyr Zelensky regrette que l'Ukraine soit "laissée seule" face à l'armée russe

L’invasion de l’Ukraine par la Russie se poursuit ce vendredi. Kiev est visée par des tirs de missiles russes, des combats en cours aux portes de la capitale.

Au moins 137 Ukrainiens ont été tués et plus de 300 blessés dans les premières vingt-quatre heures de l’offensive russe. Kiev, la capitale ukrainienne est encerclée et visée par des frappes russes tôt dans la matinée, mais le président Zelensky a exclu de partir. Selon Washington, Moscou cherche à « décapiter » le gouvernement ukrainien pour installer un régime pro-russe.

Des tirs de missiles russes dans la capitale

Le chef de la diplomatie ukrainienne a dénoncé, vendredi 25 février, des tirs de missiles russes qui ont touché la capitale à l’aube. Selon le maire de la ville, Vitali Klitschko, trois personnes ont été blessées, dont une grièvement, par des débris de missiles tombés dans un quartier résidentiel. Par ailleurs, les forces ukrainiennes disent combattre des unités de blindés russes dans deux localités, Dymer et Ivankiv, respectivement à 45 et 80 km au nord de Kiev.

Mobilisation générale en Ukraine

Afin de contrer l’invasion russe, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a décrété la mobilisation générale et le rappel des réservistes sous 90 jours dans toutes les régions. Le dirigeant a par ailleurs regretté que l’Ukraine soit « laissée seule » face à l’armée russe.

L’UE renforce ses sanctions

 Elle va notamment limiter drastiquement l’accès de la Russie aux marchés de capitaux européens et à des « technologies cruciales », en la privant de composants électroniques et de logiciels. Elle n’est néanmoins pas allée jusqu’à exclure le pays du système d’échanges bancaires internationaux Swift.

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit

Le Conseil de sécurité de l’ONU est prévu à 21 heures pour voter sur un projet de résolution des Etats-Unis et de l’Albanie condamnant l’invasion de l’Ukraine par la Russie et lui réclamant un retrait immédiat de ses troupes. Mais ce texte est voué à l’échec en raison du droit de veto de Moscou.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P