Variole du singe: « le Bénin n’a pas encore de cas confirmés »

BeninBénin – SociétéVariole du singe: "le Bénin n'a pas encore de cas confirmés"

En conférence de pesse ce mercredi 15 juin 2022, le ministre de la santé a donné des nouvelles des deux cas suspects de variole de signe détectés au Bénin. Selon Benjmin Hounkpatin, il n’y a pas péril en la demeure, le Bénin prend des dispositions pour mener une riposte efficace face à cette maladie.

A la date d’aujourd’hui, il n’y a pas de cas confirmé de la variole du signe au Bénin. Le ministre Benjamin Hounkpatin en donne l’assurance. « Nous avons des cas suspects qui sont là. Ils n’ont pas été confirmés. Ils ont le traitement qu’il faut et ça évolue très bien », rassure-t-il.

Selon le ministre, il n’y a pas manière à paniquer. « Dans tous les cas de figure, le Bénin est prêt à faire face à cette éventuelle nouvelle maladie », a-t-il dit. Benjamin Hounkpatin a ajouté qu’en ce qui concerne les gestes barrières, le lavage de main est de mise.

La variole du signe se transmet à l’homme par contact avec une personne, un animal ou un objet porteur du virus. « Elle peut être contractée par contact direct avec le sang, les fluides corporels ou les lésions cutanées d’un animal infecté. Parmi les animaux qui la transmettent, on trouve différents rongeurs et des primates », explique le site des Nations unies.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P