AccueilUncategorizedUniversités publiques: Eléonore Yayi apprécie le mode de sélection des recteurs
Moov Africa Start up challenge

Universités publiques: Eléonore Yayi apprécie le mode de sélection des recteurs

La nomination des recteurs et des chefs de département dans les universités publiques, l’une des réformes dans le sous secteur de l’enseignement supérieur est selon la ministre Eléonore Yayi un véritable succès.

Plus d’élection de recteurs et chefs départementaux dans les universités publiques du Bénin. C’est l’une des réformes opérées par le gouvernement de Patrice Talon dans le sous secteur de l’enseignement supérieur. cette réforme est issue du séminaire national sur le développement de l’Enseignement supérieur qui s’est tenu le 10 juillet 2021.

Un an après, Madame la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi apprécie cette réforme qui selon elle a été « très efficace ».

« ça a été très efficace. c’est vrai que c’est un peu tôt, mais pour ce que nous avons vécu les premiers mois, nous pouvons vraiment nous frotter les mains« , confie-t-elle dans l’émission « le gouvernement en action«  sur la télévision nationale.

Pour le responsable du département de l’enseignement supérieur dans le gouvernement du président Patrice Talon, cette réforme qui a induit ce mode de désignation des recteurs et chefs de département des universités publiques a permis de responsabiliser les personnes désignées.

Les avantages de la réforme selon Eléonore Yayi…

La nomination comme mode de désignation des recteurs et autres responsables des universités publiques n’est pas sans avantage selon le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi.

Selon Eléonore Yayi, ces responsables d’université sont plus responsabilisés car ils savent que ce n’est pas une question de redevabilité à qui que se soit. « Ils sont responsables jusqu’au bout et interviennent de façon impartiale », précise l’autorité de tutelle.

Mieux, précise Eléonore Yayi, ces responsables nommés savent qu’ils sont là pour un temps et seront évalués sur la qualité du travail abattu car disposant de cahiers de charge très précis. L’apparition d’un conseil d’administration comme l’un des organes de suivi issu de la réforme, a précisé madame la ministre de l’enseignement supérieur, constitue aussi un élément qui aide ces responsables à donner le meilleur d’eux-mêmes car ils savent qu’ils seront notés par cet organe.

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

PSG: pourtant partenaire officiel du club, Coca-Cola interdit aux joueurs

Selon les informations du Parisien, les joueurs du PSG n'ont plus...

Claire Bahi: l’ex première dame du coupé-décalé bientôt consacrée Pasteur-Evangeliste

Trois ans après s'être reconvertie en chantre de l’Eternel, Claire Bahi...

Mercato Manchester United: le Sporting Portugal pour sauver Cristiano Ronaldo?

Décidé à quitter Manchester United cet été sans trouver jusqu'ici aucun...
P