Un passager clandestin « miraculeux » survit à un vol de 11 heures dans le train d’atterrissage d’un avion

MondeMonde – SociétéUn passager clandestin "miraculeux" survit à un vol de 11 heures dans le train d'atterrissage d'un avion

Un homme a été retrouvé vivant après l’atterrissage, à l’aéroport de Schiphol, d’un Boeing 747 venant d’Afrique du Sud. Il a fait 9000 km près des roues et a été hospitalisé dans un état stable.

Il s’agit d’un véritable miracle, tant les chances de survie sont faibles. Un passager clandestin a fait 9000 km, entre l’Afrique du Sud et les Pays-Bas, de Johannesburg à Amsterdam, caché dans le train d’atterrissage avant d’un avion-cargo luxembourgeois, a annoncé, dimanche, la police militaire néerlandaise. «L’homme a été retrouvé vivant dans le train avant de l’avion et a été transporté à l’hôpital dans un état stable», a détaillé Joanne Helmonds, porte-parole de la police, ajoutant qu’«il est tout à fait remarquable que l’homme soit encore en vie».

le guide de l'investigateur
le guide de l'investigateur

Selon le site nltimes.nl, la porte-parole a relevé que «le manque d’oxygène à haute altitude et les températures froides subies pendant un vol», alors qu’ils sont cachés au niveau du train d’atterrissage, font qu’il est «rare que les passagers clandestins survivent». Les vols entre Johannesburg et Amsterdam durent en moyenne 11 heures.

En 2021, la police des frontières néerlandaise avait découvert le corps d’un Nigérian dans le train d’atterrissage d’un avion arrivant à l’aéroport Amsterdam-Schiphol. Plus tôt au début de l’année, un passager clandestin de 16 ans a été retrouvé à l’aéroport de Maastricht, dans la trappe du train d’atterrissage d’un avion en provenance de Londres. Il a survécu à des températures inférieures à zéro pendant un vol d’une heure et a été admis à l’hôpital avec de graves symptômes d’hypothermie.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P