Togo: au moins 17 soldats tués dans une attaque terroriste dans la zone rouge

News - InfosSécuritéTogo: au moins 17 soldats tués dans une attaque terroriste dans la zone rouge

Au Nord du Togo, au moins 17 soldats ont été tués, jeudi 24 novembre, dans une attaque contre une position de l’armée à Tiwoli, préfecture de Kpendjal, située dans la Région des Savanes, près de la frontière avec Burkina-Faso.

Nouvelle attaque terroriste dans le nord du Togo, dans la Région des Savanes. Ce jeudi 24 novembre 2022 à Kpendjal, plusieurs terroristes lourdement armés ont attaqué le poste opérationnel avancé de Tiwoli, dans la localité de Kpendjal situé au nord du pays.

Selon plusieurs sources qui donnent un bilan provisoire, l’attaque a fait au moins 17 morts parmi les militaires.  » Selon un premier bilan dressé à la suite de ce drame, 17 de nos braves soldats sont tombés au champ d’honneur » précise TogoWeb, un média du Togo. Il s’agit du plus lourd bilan pour ce pays du golfe Guinée, confronté à une « descente » de la menace terroriste. Jusqu’à présent, l’Etat-Major des armées togolaises ne s’est pas encore prononcé sur cette attaque.

La région des savanes est la région la plus septentrionale du Togo. Elle est limitée au nord par le Burkina Faso, à l’est par le Bénin, à l’ouest par le Ghana et au sud par la région de la Kara. Pour lutter contre les djihadistes qui écument cette région, l’état d’urgence sécuritaire y a été décrétée le 13 juin 2022 pour une durée de 3 mois. En septembre dernier, l’Assemblée nationale du Togo a adopté le projet de loi portant la prorogation pour six mois supplémentaires.

Une attaque repoussée par l’armée béninoise ce même jeudi

Dans la nuit  du jeudi 24 au vendredi 25 novembre 2022 à Kérou dans le département de l’Atacora, des individus soupçonnés d’être des djihadistes ont attaqué une position de l’armée béninoise. Selon le communiqué de l’Etat-major général, l’attaque terroriste a été repoussée. Quatre terroristes ont été neutralisés et des munitions d’armes individuelles et collectives ont été saisis.

S’agit-il d’attaques coordonnées quasi-simultanément au Bénin et au Togo ?

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P