Soneb: une dette bancaire cumulée de 12,79 milliards de FCFA entre 2017-2019

News - InfosEconomieSoneb: une dette bancaire cumulée de 12,79 milliards de FCFA entre 2017-2019

D’après les comptes conjoints arrêtés au 31 décembre 2019 de la Direction Générale des Participations de l’Etat et de la Dénationalisation (Dgped) et la Caisse autonome d’amortissement (Caa), la  Société Nationale des Eaux du Bénin (Soneb) est créancière de 12,79 milliards de FCFA auprès de ses banques partenaires. L’information a été rendue publique dans le document « Encours de la dette bancaire des entreprises publiques au 31 décembre sur la période 2017 à 2019 » de ces deux structures et présente la société comme la troisième plus grande mobilisatrice de fonds sur le marché financier au cours de la période sous revue.

Entre 2017 et 2019, la Société Nationale des Eaux du Bénin (Soneb) a sollicité trois fois ses partenaires techniques et financiers pour non seulement accroitre ses capacités de fourniture d’eau potable au Bénin mais surtout pour moderniser son système de service à la clientèle. 12,79 milliards de FCFA ont été ainsi mobilisés auprès des partenaires au cours de la période sous revue, annoncent la Direction Générale des Participations de l’Etat et de la Dénationalisation (Dgped) et la Caisse autonome d’amortissement (Caa).

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 16h00
Corée du Sud
- -
Portugal
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 16h00
Ghana
- -
Uruguay
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 20h00
Cameroun
- -
Brésil
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 20h00
Serbie
- -
Suisse
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
1 Déc 2022
- 20h00
Costa Rica
2 4
Allemagne
Fifa Coupe du Monde
1 Déc 2022
- 20h00
Japon
2 1
Espagne
Fifa Coupe du Monde
1 Déc 2022
- 16h00
Croatie
0 0
Belgique
Fifa Coupe du Monde
1 Déc 2022
- 16h00
Canada
1 2
Maroc

En effet, selon le document conjoint de ces deux structures en charge la gestion de la dette publique et la dette des entreprises publiques, « Encours de la dette bancaire des entreprises publiques au 31 décembre sur la période 2017 à 2019 », en 2017, la Soneb a sollicité ses banques partenaires pour un montant de 2.125.676.103 de FCFA. 4.523.492.387 en 2018 et 6.139.121.919 au cours de la dernière année sous revue. Soit un total de 12,79 milliards de FCFA pour les trois années d’exercice.

Entre 2017 et 2019, il est noté donc une croissance de la sollicitation de prêts au niveau de cette entreprise. Elle est ainsi passée du simple au double de 2017 à 2018 et au triple en 2019 si nous prenons comme année de référence 2017, année où l’Etat à travers la Caa et la Dgped s’est engagé désormais aux côtés des entreprises publiques pour la bonne gestion du portefeuille de la dette.

« En effet, en tant qu’actionnaire, il incombe à l’État de veiller à gérer au mieux et faire prospérer le patrimoine commun que constitue entreprises publiques. Il lui revient également de faire la preuve en quoi les choix opérés en termes d’entreprises publiques contribuent à la protection des intérêts stratégiques fondamentaux, à la fourniture de services sociaux essentiels et au renforcement du tissu économique », selon le chef de l’Etat Patrice Talon lors du lancement de cette réforme. 13 entreprises publiques ont ainsi sollicité les banques partenaires au cours de la période. 7 ont sollicité au moins un crédit entre 2017 et 2019.

Dans le nombre, la société de Camille G. Dansou fait partir du carré d’axe des entreprises publiques ayant la plus forte demande de financement. Pour un cumul général de 144,47 milliards de CFA entre 2017 et 2019 la Soneb seule a mobilisé 12,79 milliards de FCFA soit 8,85%.

Situation financière des entreprises publiques du portefeuille sur la période 2016 à 2019

Globalement, les chiffres d’affaires des EPA sur la période 2016-2019 ont enregistré une évolution croissante. Ils passeraient de 54,7 milliards FCFA en 2016 à 68,2 milliards FCFA en 2019, soit une hausse de 24,7%. Pour les EPIC, les chiffres d’affaires se sont également affichés en hausse sur la période sous revue. Ils passeraient de 194,8 milliards FCFA en 2016 à 276,6 milliards FCFA en 2019, soit une hausse de 42,0%.

L’analyse des produits et des charges montre globalement que les produits des établissements publics ont permis de supporter leurs charges, induisant des résultats positifs. Les produits des EPA progresseraient de 107,1 milliards FCFA en 2016 à 143,4 milliards FCFA en 2019, soit une hausse de 33,9%. Face à ces produits, les charges enregistreraient également une hausse, passant de 104,8 milliards FCFA à 138,8 milliards FCFA, soit une progression de 32,4%. Il en ressortirait un résultat net qui s’afficherait à 5,1 milliards FCFA en 2019 contre 2,3 milliards FCFA en 2016.

S’agissant des EPIC, les produits s’établiraient à 314,0 milliards FCFA en 2019 contre 256,4 milliards FCFA en 2016, soit une hausse de 22,5%. Les charges enregistreraient une hausse de 18,3% en s’affichant à 300,4 milliards FCFA en 2019 contre 253,9. En termes de subvention, les entreprises publiques ont bénéficié de diverses subventions sur la période 2016-2018, subvention d’exploitation pour les EPA et subventions d’investissement pour les EPIC. Évolution des subventions dans les établissements publics e 2016 à 2019 (en milliards FCFA).

Les subventions dans les EPIC ont connu une légère progression en ressortant à 97,4 milliards FCFA en 2018 contre 92,8 milliards FCFA en 2016, soit une hausse de 5,0%. Pour 2019, les prévisions tablent sur un niveau de subvention de 99,5 milliards FCFA, affichant une progression de 2,2%. Du côté des EPA, les subventions sont restées pratiquement stables sur la période 2016-2018 : 67,2 milliards FCFA en moyenne par an.

Pour 2019, elles s’afficheraient à 75,8 milliards FCFA, tirées par l’augmentation des subventions accordées à certaines structures à caractère social. Enfin, les données disponibles montrent que les impôts et taxes payés par les EPIC et EPA sont faibles. Ils se situent entre 3,1 et 4,1 milliards FCFA tandis que ceux payés par les offices sont inférieurs à 1 milliard FCFA.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P