AccueilA la UneSe croiser les bras : voici 07 significations ignorées de ce geste
Moov Africa Start up challenge

Se croiser les bras : voici 07 significations ignorées de ce geste

La communication n’est pas que verbale. Elle peut être aussi gestuelle.  Voici pourquoi dans cet article, nous nous sommes intéressé au décodage du geste « se croiser les bras », lors d’une discussion. Découvrez donc ici 08 interprétations de ce geste.

 Des fois, pendant des discussions, il vous arrive de vous croiser les bras, ou c’est votre interlocuteur qui fait ce geste. Ce fait qui est considéré comme une forme de langage corporel, dit beaucoup sur votre personnalité et ou votre humeur. Et comme c’est un geste naturel et instinctif, beaucoup s’en passe. Que signifie une personne qui croise les bras ? Pourquoi avons-nous tendance à croiser les bras à un certain moment de la discussion ? Et comment réagir lorsque son interlocuteur croise les bras quand on lui parle ? Voici la réponse ?

1. L’insécurité

L’insécurité est peut-être l’interprétation la plus connue des bras croisés. Cela peut se manifester dans différents contextes. Par exemple :

  • Insécurité au moment de la prise de parole
  • Insécurité par rapport au lieu
  • Insécurité à propos de la personne à qui vous parlez.

Ces trois facteurs peuvent déterminer si une personne choisit ou non de garder les bras croisés. Cette posture peut être liée ou non à une faible estime de soi, voire à une phobie sociale. Ce n’est pas toujours le cas, cette déclaration doit donc être interprétée avec prudence.

2. Le contrôle

Tu peux aussi te croiser les bras en public pour te canaliser et te contrôler. La signification de ton croisement de bras prendra alors le sens d’un geste d’auto contrôle. Par exemple devant une scène durant laquelle 2 femmes se prennent la tête verbalement. Sarcasme, ironie et répartie sont au centre de la conversation.

Jusqu’au moment où l’une d’entre-elles commence à vraiment monter en pression et presque en venir aux mains. La seconde, avec toute la classe qu’elle a, finira par se résilier et préfèrera croiser les bras énergiquement en laissant filer un soupire intense. Elle n’a pas croisé les bras car elle est méfiante. Elle a croisé les bras parce qu’elle sait qu’elle doit se contrôler.

3. Une peur extrême

 Le fait de se croiser les bras peut signifier que la personne ressent une peur extrême ou une grande préoccupation. Instantanément, nous croisons les bras sur la poitrine pour protéger nos organes internes. Ce type d’étreinte est accompagné par des gestes de manipulation qui consistent à se toucher le visage et le cou, à presser les lèvres et à exprimer des micro expressions de la peur.

4. L’isolement

C’est le sens le plus commun et celui que nous associons le plus à ce geste. Toutefois, le fait de croiser les bras en voulant exprimer cette nécessité émotionnelle, sert également à nous replier momentanément dans un état introspectif. Ainsi, nous créons à la fois une barrière physique et psychologique entre la personne qui fait le geste et le reste des personnes présentes.

5. Le Stress et la tension

Un niveau élevé de tension ou de stress est aussi une explication possible. Les symptômes du stress sont souvent discutés au niveau psychologique ou physique, mais rarement au niveau du langage corporel. Cependant, et comme les preuves l’indiquent, il est possible de déterminer les niveaux de stress par le comportement. En général, les personnes stressées sont anxieuses ou excitées. Bien que chaque individu développe un schéma différent, il n’est pas rare que le croisement des bras indique un épisode de stress intense.

6. La concentration

Avez-vous remarqué que, parfois, lorsque vous voulez vous concentrer, vous croisez les bras ? Si non, soyez attentif lors de situations qui demandent une grande participation cognitive, et vous verrez que c’est une position assez courante.

Selon une étude publiée sur European Journal of Social Psychology en 2008, croiser les bras peut avoir un effet positif sur les performances et la persévérance. Cela pourrait expliquer pourquoi tant de personnes adoptent cette posture lorsqu’elles veulent se concentrer. Comme nous l’avons déjà souligné, et comme nous le soulignerons encore quelques fois, tout dépend du contexte.

7. Le Leadership ou imposition

Contrairement aux explications précédentes, et selon un autre contexte, garder les bras croisés peut aussi être un signe de leadership. Fermez les yeux un instant et pensez à un leader. Imaginez que vous êtes habillé de manière formelle, que vous affichez un sourire, que vous êtes impeccablement soigné et que vous transmettez un sentiment de sécurité.

Comment étaient positionnés vos bras dans cette image mentale ? Il est probable que vous vous soyez imaginé les bras croisés. Combinés avec d’autres indices du langage corporel, les bras croisés n’indiquent pas une tension ou une peur, mais exactement le contraire.

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

Nous aimerions vous tenir au courant des notifications spéciales. En option, vous pouvez également entrer votre numéro de téléphone pour recevoir des mises à jour par SMS et par WhatsApp.

P