Rituels des jumeaux au Bénin: « Nous ne sommes pas contre l’Église catholique », Synamitrab

BeninBénin – SociétéRituels des jumeaux au Bénin: "Nous ne sommes pas contre l’Église catholique", Synamitrab

Le Syndicat national des médecins et intellectuels traditionnels du Bénin (Synamitrab) a réagi par rapport au bras fer entre l’Abbé Justin Boccovo et le prêtre du Fâ David Koffi Aza sur la cérémonie des jumeaux. Dans une déclaration publiée ce jeudi 11 août 2022, le syndicat a invité les différents acteurs à faire les choses dans les normes pour la paix.

Le Synamitrab n’est pas indifférent au débat sur les rituels des jumeaux. « La vidéo de BOKONON K. AZA et celle du prête Boccovo suivi de divers commentaires ont agité les réseaux sociaux ces derniers jours. La polémique est houleuse autour des cérémonies des jumeaux= Hoho en fongbé, Togbo en Adjagbé, Guigbé, Evégbé… », on noté le collectif des intellectuels traditionnels.

Selon le Synamitrab, la réaction de David Koffi Aza est « peu convaincante » et « a permis à certaines personnes d’argumenter en la faveur de ceux qui ont livré un combat frontal contre la spiritualité ancestrale africaine Vodou depuis plusieurs années ».

Du soutien pour David Koffi Aza

Malgré ses griefs contre la vidéo bouillante du prêtre du Fâ, le Syndicat national des médecins et intellectuels traditionnels du Bénin (Synamitrab) lui témoigne de la solidarité. « Koffi AZA mérite le soutien des traditionalistes du Bénin et d’ailleurs parce que justement c’est la spiritualité primordiale Vodou que notre frère Bokonon Koffi Aza est entrain de vouloir défendre ensemble avec les jumeaux. Ne lui trouvons pas du tort en cette matière », lit-on dans la déclaration.

« Nous ne sommes pas contre l’Eglise catholique »

Le Synamitrab ne tire pas à boulets rouges sur l’Eglise catholique. Au contraire, il l’invite à « faire les choses dans les normes pour que Dieu et les ancêtres puissent bénir nos populations ».

Faisons les choses dans un climat de paix et de la fraternité agissante pour sauver la vie de ceux qui souffrent et se plaignent pour que vive le Bénin.

Par ailleurs, le Synamitrab demande aux chefferies traditionnelles du Bénin de faire preuve de vigilance.

Des clarifications conceptuelles

Les jumeaux sont des enfants qui sont nés de la même mère, peu importe le temps et les ovaires et aussi le sexe; généralement, ils viennent le même jour. Ceux sont des enfants que nous considérons au Bénin comme des miracles de nos ancêtres ainsi que de Mawu-Sègbolissa. Les « Togbos » ou les « Hoho » sont adorés et vénérés au Bénin avant l’avènement de l’église Catholique. Les peuples du monde savent que les cérémonies des jumeaux n’existent nulle part dans la Bible.

Etat des lieux

1- les jumeaux naissent dans une famille. Ils subissent des cérémonies et des rituels conformément aux pratiques traditionnelles et Culturelles de sa famille Conformément aux formules de ces ancêtres,

2- Les consultations sont diligentées pour connaître leurs ancêtres tutélaires ainsi que leurs attributs respectifs…

3 – les membres de leurs familles réalisent pour eux le demeur éternel des attributs que leur siège de conscience respectifs abritent….

Exacte opposition entre le catéchisme et les cérémonies des jumeaux

Le père Boccovo a déclaré que depuis six ans, qu’il a commencé par faire les cérémonies des jumeaux devant le tabernacle et la vierge marie dans son église.

Que dit le catéchisme?

a) Quand l’enfant va au catéchisme, on lu interdit de participer aux cérémonies des ancêtres, des Vodous et des jumeaux,

b) On interdit à l’enfant de manger toutes nourriture provenant des cérémonies ou offrandes faites à leurs anciens parents (ancêtres ).

c) Quand l’enfant fini le catéchisme, il va jurer qu’il ne va jamais participer à aucune cérémonies des ancêtres, des morts, des jumeaux ect..

Le prêtre Boccovo devrait jeter son masque quand le traditionnaliste Koffi Aza a réagi parce qu’il a surpris probablement le prêtre entrain de violer les lois de l’église Catholique ainsi que son sacerdoce !! Si celà s’avère, la vie ou l’avenir des jumeaux ou encore des peuples qui vont subir cette nouvelle pratique est en danger.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P