« Restez en dehors de nos affaires », Ousmane Sonko à la France d’Emmanuel Macron

AfriqueAfrique – Politique"Restez en dehors de nos affaires", Ousmane Sonko à la France d’Emmanuel Macron

A l’approche des législatives de fin juillet au Sénégal, la situation semble se tendre. Ce vendredi, le leader de l’opposition Ousmane Sonko, resté bloqué chez lui après son appel à défier une interdiction de manifester, a lancé un vibrant appel aux sénégalais, mais aussi à la France.

Alors que le principal leader de la coalition Yewwi Askan Wi, Ousmane Sonko, est depuis ce vendredi matin, empêché de quitter sa résidence par les forces de l’ordre, des militants de sa coalition ont bravé l’interdiction préfectorale pour contester l’invalidation par le Conseil constitutionnel de la liste nationale de la coalition. Des heurts ont éclaté entre partisans de l’opposition et forces de l’ordre dans la capitale. La presse sénégalaise rapporte qu’un homme touché par une grenade lacrymogène tirée par la police était dans une situation critique, à Kolobanne. Celui-ci a finalement succombé à l’hôpital, selon toujours les médias sénégalais.

« Même notre liberté de culte est bafouée »

Plusieurs responsables politiques ont été arrêtés en milieu de journée alors qu’ils se rendaient au domicile de M. Sonko. A la mi-journée, les policiers ont empêché M. Sonko de se rendre à la prière du vendredi.

« Même notre liberté de culte est bafouée aujourd’hui. Les forces de l’ordre m’ont dit qu’elles ont reçu l’ordre de ne pas me laisser sortir« , a dit posément M. Sonko, vêtu du boubou traditionnel pour la prière, après s’être heurté à un barrage de policiers, à qui il a dit ne pas en vouloir. Le pouvoir cède à la « panique« , avait-assuré plus tôt M. Sonko.

 « Restez en dehors de nos affaires intérieures »

Totalement dans la soirée de ce vendredi, le leader de Pastef a également fait une déclaration chez lui à la Cité Keur Gorgui. Ousmane Sonko a condamné avec la dernière rigueur ce qui s’est passé ce vendredi où des leaders d’opposition ont été arrêtés et d’autres, leurs maisons barricadées.

Très remonté, Ousmane Sonko a mis en garde le président Macky Sall sur « les dérives du gouvernement » tout en appelant les puissances étrangères surtout à la France, de rester en dehors des affaires intérieures africaines, sénégalaises notamment. « J’en profiterez pour demander à toutes puissances étrangères et particulièrement à la France de restez en dehors de nos affaires intérieures. L’époque est révolue où il fallait placer ci un préfet tout puissant, l’armer, lui donner tout les moyens pour réprimer son peuple ; fermer les yeux sur tout ce qu’il fait dès lors qu’il satisfait à vos intérêts et notamment à ceux de vos entreprises et de vos multinationales. Cette époque est révolue. » a déclaré Ousmane Sonko.

« Pour votre bien et pour le notre, nous vous demandons de rester en dehors de nos affaires intérieures. Le stéréotype de l’Afrique que vous avez est révolu et dépassé. Vous avez en face de vous des peuples décomplexés, des leaders décomplexés, une jeunesse décomplexée qui a les mêmes soifs de liberté, de progrès, de démocratie, de développement que vos propres peuples et ils ne pourront jamais plus accepter la domination sous quelques formes que se soit. Restez en dehors de nos affaires intérieures. » a t-il fait savoir.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P