Remaniement ministériel au Burkina Faso: l’opposition exprime sa frustration

News - InfosPolitiqueRemaniement ministériel au Burkina Faso: l'opposition exprime sa frustration

Je m’attendais à un homme de tenue à la sécurité, a déclaré ce jeudi, le chef de file de l’opposition, Eddie Komboigo, lors de son point de presse axé sur le remaniement du gouvernement au Burkina Faso.

Moins de 24 heures après le remaniement ministériel opéré par le président Roch Kaboré, l’opposition burkinabé a réagi à la faveur d’un point de presse tenu ce jeudi 1er juillet 2021. Face aux médias, le chef de file de l’opposition au Burkina Faso, Eddie Komboigo, a dit prendre acte du remaniement du gouvernement, tout en exprimant la déception de l’opposition sur les nominations aux postes stratégiques de sécurité.

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
3 Déc 2022
- 20h00
Argentine
- -
Australie
Fifa Coupe du Monde
4 Déc 2022
- 16h00
France
- -
Pologne
Fifa Coupe du Monde
4 Déc 2022
- 20h00
Angleterre
- -
Senegal
Fifa Coupe du Monde
5 Déc 2022
- 16h00
Japon
- -
Croatie
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
3 Déc 2022
- 16h00
Pays-Bas
3 1
USA
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 20h00
Cameroun
1 0
Brésil
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 20h00
Serbie
2 3
Suisse
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 16h00
Corée du Sud
2 1
Portugal

A lire aussi: Burkina Faso: le gouvernement donne son avis sur les marches annoncées par l’opposition

« Nous attendions un ministre d’État à la guerre et non un ministre délégué à la défense. Je ne critique pas Maxime. Mais nous nous attendions à un homme de tenue à la sécurité », indique le chef de file de l’opposition, pour qui le président Roch Kaboré a « peur des militaires ». « Il ne faut pas les écarter, il faut faire confiance aux militaires et les laisser s’organiser en interne« , a-t-il ajouté. « Si vous pouvez libérer des terroristes pour qu’ils aillent s’organiser et revenir attaquer le pays, pourquoi pas libérer des militaires en prison pour qu’ils participent à la lutte contre le terrorisme ? », S’interroge-t-il.

Eddie Komboigo s’est également prononcé sur les marches annoncées par l’opposition pour ce week-end. Le leader de l’opposition a rassuré qu’il ne sait pas faire un coup d’État par une marche. « En marchant, nous voulons apporter un soutien ferme aux FDS et aux populations », a-t-il indiqué. « Nous avons appelé à une marche pacifique silencieuse. Nous marchons pour soutenir les personnes déplacées internes, les forces de défense et de sécurité et les civils ».

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P