AccueilA la UneRelation amoureuse: 05 règles d'or pour rompre en douceur avec son partenaire

Relation amoureuse: 05 règles d’or pour rompre en douceur avec son partenaire

Vos parents vous voient déjà mariés. Pourtant, aujourd’hui, vous n’êtes plus sûre de vouloir finir votre vie avec lui. Et dans le même temps, vous ne voulez pas vous faire passer pour la mauvaise personne. Voici compiler pour vous 05 règles d’or pour rompre avec votre partenaire en douceur.

Rien de plus difficile à vivre qu’une séparation. Comment faire en sorte que la rupture soit la moins douloureuse possible ?  Découvrez ici 05 conseils à suivre pour rompre en douceur et mettre fin à votre relation dans la bienveillance et le respect.

1-Choisir le bon moment pour rompre

le guide de l'investigateur
le guide de l'investigateur

Y a-t-il vraiment un bon moment pour quitter quelqu’un ? Beaucoup repoussent le moment. « Plus on attend, plus l’autre personne peut avoir le sentiment d’être utilisée », prévient la coach Marie-Soleil Cordeau. « Il ne faut pas se cacher derrière le « bon moment » et trop attendre. Il faut faire une petite introspection : pourquoi j’attends ? De quoi ai-je peur ? Pourquoi je procrastine la rupture ? », suggère la coach.

Le reste est une question de bon sens. Rompre le jour de la Saint-Valentin, avant un examen ou dans une période très difficile pour l’autre n’est pas forcément une bonne idée et pourrait avoir un effet dévastateur sur l’autre.

2-Choisir le bon ou le meilleur endroit pour rompre

À la question « quand le dire ? », s’ajoute « où le dire ? ». Dans un parc, au restaurant, dans un café, à la maison… ? « Mieux vaut que le lieu soit neutre. La maison est un endroit chargé émotionnellement, qui risque en plus, si on continue d’y habiter par la suite, de rester teintée de la rupture »,conseille la coach Lisa Letessier. Un café calme par exemple, où l’on peut s’entendre et se parler, peut offrir un peu de neutralité. Mais un lieu public possède aussi des désavantages. « On ne va pas forcément être à l’aise dans ses réactions. Beaucoup de personnes ne supportent pas de s’effondrer en larmes devant tout le monde. » Pour choisir, il faut réfléchir à « la capacité de celui qui est quitté à exprimer ses émotions dans un lieu public. Si cela lui est trop compliqué, mieux vaut privilégier un endroit plus intime. »

3-Prendre son courage à deux mains

La technique du ghosting, qui consiste à simplement ignorer l’autre du jour ou lendemain, est déconseillée. La rupture par texto ou par Skype, est aussi à éviter, sauf cas de force majeur du type relation à distance.

Même si vous vous retrouvez dans une position très peu enviable, c’est le moment d’assumer votre choix et de poser vos ovaires sur la table.

Faire appel à un pote pour préparer le terrain auprès de votre futur ex semble peut-être rassurant, mais le message doit venir de vous. Restez calme, respirez, c’est le moment d’agir.

4-Expliquer à son partenaire les raisons de la rupture

Combien sont un jour rentrés chez eux et ont trouvé leur conjoint faisant sa valise avant de claquer la porte ? Ou une maison vide ? Combien ont été quittés sans un mot, sans une explication ? « Il n’y a jamais de bonnes ruptures mais le pire, c’est de partir sans rien dire », estime la coach Bénédicte. Elle poursuit en ajoutant que « c’est toujours mieux de dire les choses le plus honnêtement possible. Le respect passe par là. »

« Plus la rupture va être expliquée, plus il sera facile pour l’autre de passer à autre chose », confirme Lisa Letessier. « Certains se disent par exemple qu’il vaut mieux éviter d’avouer qu’ils ont rencontré quelqu’un, car cela va faire trop peine à l’autre. Mais ce qui fait énormément de peine, c’est de ne pas comprendre, de rester bloqué dans un questionnement incessant », ajoute-t-elle.  Expliquer pourquoi on n’est plus heureux, épanoui, en se basant sur des faits concrets ; dire la vérité, sans forcément entrer dans trop de détails, surtout dans le cas d’une nouvelle relation ; parler au “je” et évoquer ce que l’on ressent, sans accuser l’autre ; éviter les reproches… Autant de façons de mettre fin à une relation, tout en respectant l’amour passé.

5-Ne pas attendre qu’il soit trop tard pour la rupture

Faire traîner l’affaire en longueur ne vous facilitera pas la tâche et risque de blesser encore plus votre ancien ou ancienne partenaire. À partir du moment où vos premiers doutes émergent, vous traverserez peut-être une période de transition jusqu’à votre décision finale. Mais une fois qu’il vous apparaît assez clairement que cette relation vous sort par les trous de nez, il est recommandé d’agir vite, comme en témoigne Lisa : « Il ne faut pas attendre que le vase déborde. Je n’arrivais pas à quitter mon mec, même si rationnellement je savais que je ne m’épanouissais plus.

Ça n’a été que lorsque je n’en pouvais plus, à force d’accumuler des tas de petits trucs qui n’allaient pas, qu’un soir je l’ai quitté.

Pour lui, ça sortait de nulle part mais moi, ça faisait des mois que j’allais mal, et c’est comme si mon cœur était devenu glacé entre-temps.

Si c’était à refaire, j’aurais expliqué avant ce qui me tracassais. J’aurais réglé des problèmes, et je l’aurais fait avec beaucoup plus de douceur et d’empathie, parce qu’il l’aurait mérité. »

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

P