RDC: un soldat tué dans une attaque contre l’armée dans le Sud-Kivu

AfriqueAfrique – SécuritéRDC: un soldat tué dans une attaque contre l'armée dans le Sud-Kivu

Un soldat congolais a trouvé la mort, mercredi, dans une attaque des miliciens de la coalition Gumino-Twigwaneheo contre une position de l’armée dans la localité de Nyamara dans le Sud-Kivu, a annoncé le colonel André Ekembe, commandant du 121e bataillon FARDC.

Une attaque perpétrée mercredi par des miliciens congolais contre une position de l’armée, dans la localité de Nyamara dans le Sud-Kivu, a fait un mort dans le rang des militaires. Selon le colonel André Ekembe, commandant du 121e bataillon FARDC, les assaillants voulaient reprendre cette localité passée sous contrôle des FARDC depuis plusieurs semaines, à l’issue d’une offensive lancée contre ces rebelles dirigés par le colonel déserteur Michel Makanika.

« Nyamara est une localité qui n’est pas loin de Kamombo. Les hommes de Makanika ont attaqué nos militaires qui se trouvent là-bas. Cette attaque a causé la mort d’un militaire. Pour nous, c’est un signal fort que Makanika veut montrer qu’il est encore là. Avec la façon dont ils ont attaqué, vraiment ils avaient l’objectif de reprendre le contrôle de cette localité mais nos éléments ont mené une riposte jusqu’à repousser ces ennemis de la paix qui se sont dirigés vers la forêt Bijabu. L’attaque a eu lieu en l’absence de la population, depuis que nous avons mené les opérations contre ces miliciens, les habitants ont fui ce village », a confié le colonel André Ekembe aux médias.

L’armée congolaise a lancé en août dernier, une offensive contre les groupes rebelles actifs dans le Sud-Kivu. Une opération qui a permis aux forces gouvernementales de reprendre plusieurs localités contrôlés par les assaillants. Depuis, ces derniers tentent des manœuvres sporadiques contre l’armée. Dimanche dernier, un autre militaire du 121e bataillon basé à Mikenge a été tué dans une embuscade tendue par ces miliciens à Mikarati près de Kamombo.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P