Privé de licence Android par les Usa, Huawei lance son propre système d’exploitation HarmonyOS

News - InfosTechnologiePrivé de licence Android par les Usa, Huawei lance son propre système d'exploitation HarmonyOS

Ce mercredi 2 juin 2021, Huawei a présenté HarmonyOS, son nouveau système d’exploitation multi-plateforme. HarmonyOs est la solution trouvée pour mieux lutter pour sa survie dans l’arène des smartphones, après qu’il a été privé de licence Android.

L’empire du milieu contre-attaque. Le géant chinois des télécoms Huawei a annoncé le lancement, mercredi 2 juin, de son propre système d’exploitation, appelé HarmonyOS. En proie aux sanctions américaines depuis deux ans, l’entreprise veut mieux lutter pour sa survie dans l’arène des smartphones malgré la perte de la licence Android, appartenant à Google.

Qatar 2022
Quarts de Finale
Fifa Coupe du Monde
9 Déc 2022
- 16h00
Croatie
- -
Brésil
Fifa Coupe du Monde
9 Déc 2022
- 20h00
Pays-Bas
- -
Argentine
Fifa Coupe du Monde
10 Déc 2022
- 16h00
Maroc
- -
Portugal
Fifa Coupe du Monde
10 Déc 2022
- 20h00
Angleterre
- -
France

Huawei a dévoilé ses premiers appareils mobiles équipés du nouveau système HarmonyOS lors d’un événement en ligne diffusé depuis son siège de Shenzhen, dans le sud du pays, à partir de 20 heures locales (12 h GMT). Le développement de HarmonyOs a été suivi de près par le monde de la tech depuis que l’administration Trump a lancé en 2018 une campagne très agressive pour court-circuiter les ambitions de Huawei, soupçonné par les États-Unis d’espionnage au profit de Pékin.

Huawei a été placé en 2019 sur liste noire par Washington, ce qui empêche le groupe chinois d’accéder à des technologies américaines pour ses produits, et notamment le système d’exploitation Android, propriété de Google et utilisé par la quasi-totalité des fabricants de smartphones hors Apple, qui utilise son propre iOS.

Un système d’exploitation unifié 

Au premier coup d’œil, un smartphone ou une tablette qui tourne sous Harmony OS ressemble à s’y méprendre à un terminal Android avec une surcouche. On retrouve le bureau des applications, des widgets ainsi que le fameux panneau de contrôle.

Il y a quelques petites choses qui changent, comme la possibilité de transformer directement une icone en Widget, donnant ainsi un aperçu de certaines informations, mais dans l’ensemble, nous avons là un Android avec une moustache. Le tiroir d’application est lui absent, puisque Huawei mise en réalité sur des dossiers pour vous aider à ranger vos apps. Une chose que l’on connait là aussi.

Toutefois, on remarque qu’Harmony OS est très axé sur les produits domotiques à l’aide d’un système de tuiles. Dès l’écran d’accueil, il est ainsi possible de contrôler les objets extérieurs qui disposent du même OS ou non. Allumer une enceinte, sa télé, transférer un fichier sur votre PC sous Windows, tout se fait via un glissement de doigts. C’est bien… mais loin d’être nouveau, puisque les OS concurrents, à savoir Android et iOS, le font déjà.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P