Moov Africa Start up challenge

« Poutine paiera un prix élevé (…) il ne sait pas ce qui l’attend », Joe Biden

MondeMonde – Sécurité"Poutine paiera un prix élevé (...) il ne sait pas ce qui l'attend", Joe Biden

Le président américain a donné, mardi soir, un discours sur l’état de l’Union au Congrès dont le début a été consacré à la guerre en Ukraine. Joe Biden s’en est pris avec force à Vladimir Poutine, un « dictateur » qui est « plus isolé que jamais ».

Au septième jour de l’offensive de Moscou, des troupes aéroportées russes ont débarqué à Kharkiv dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué l’armée ukrainienne, en faisant état de combats en cours dans cette ville de l’est de l’Ukraine. Lors de son premier « discours sur l’état de l’Union », ce mardi devant le Congrès américain à Washington, Joe Biden s’en est pris avec force à Vladimir Poutine, un « dictateur » qui est « plus isolé que jamais », pendant que Moscou intensifiait son offensive en Ukraine, frappant Kiev et la grande ville de Kharkiv. « Il a cru qu’il pourrait entrer en Ukraine et que le monde continuerait de tourner. Au lieu de ça, il a rencontré un mur qu’il n’avait jamais envisagé. Il a rencontré le peuple ukrainien », a dit Joe Biden pour qui Vladimir Poutine a ignoré les efforts pour éviter la guerre.

« La guerre de Poutine était préméditée et n’a pas été provoquée. Il a rejeté les efforts diplomatiques. Il pensait que l’Occident et l’Otan ne répondraient pas. Il pensait qu’il pourrait nous diviser, ici, chez nous », a déclaré Joe Biden. « Poutine avait tort. Nous étions prêts. » « Bien qu’il puisse avancer sur le champ de bataille, il paiera un prix élevé sur le long terme (…) Il ne sait pas ce qui l’attend », a déclaré Joe Biden.

« Si les dictateurs ne paient pas le prix de leur agression, ils causent encore plus de chaos », a ajouté le 46e président de l’histoire américaine à l’adresse du maître du Kremlin, en donnant des détails sur les mesures visant à entraver l’armée russe à l’avenir, même s’il a reconnu qu’elle pourrait enregistrer des gains supplémentaires dans les heures à venir.

« Nous étouffons l’accès de la Russie à la technologie qui sapera sa force économique et affaiblira son armée pour les années à venir », a-t-il déclaré. « Lorsque l’histoire de cette ère sera écrite, la guerre de Poutine contre l’Ukraine aura laissé la Russie plus faible et le reste du monde plus fort », a ajouté le président américain. De fait, la pression internationale ne cesse d’augmenter sur Moscou.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P