Moov Africa Start up challenge

Paul Kagame sur la tension RDC-Rwanda:  » Je souhaite le meilleur pour nos deux pays, mais… »

AfriqueAfrique – DiplomatiePaul Kagame sur la tension RDC-Rwanda: " Je souhaite le meilleur pour nos deux pays, mais..."

 » Je souhaite le meilleur pour nous deux : la RDC et le Rwanda. Mais si le meilleur ne vient pas, cela devrait toujours me préparer au pire », a déclaré ce lundi, le président Rwandais Paul Kagame, alors qu’il s’exprimait sur le conflit qui oppose la République Démocratique du Congo (RDC) à son pays.

La tension entre le Rwanda et la RDC monte avec des accusations mutuelles de soutien militaire aux insurgés. Un peu réservé sur le sujet depuis peu, le président Rwandais Paul Kagame a fini par se laisser aller. Abordant la question ce lundi 04 juillet, il a démenti le soutien de son armée aux rebelles du M23 mais a accusé, en revanche, la RDC de soutenir les FDLR.

Le patron de Kigali, a également dénoncé la complicité entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les Forces démocratiques de libération du Rwanda, un groupe armé formé en RDC, en 2000.

 » Je souhaite le meilleur pour nous deux : la RDC et le Rwanda. Mais si le meilleur ne vient pas, cela devrait toujours me préparer au pire. Nous avons eu des bombardements depuis le territoire de la RDC vers le Rwanda qui ont tué des gens et endommagé des biens à plusieurs reprises (…).

Nous avons besoin de paix pour nous deux. Il faut qu’il y ait la paix au Rwanda et il faut qu’il y ait la paix en RDC. Récemment, ces (éléments) FDLR combattaient aux côtés des FARDC contre le M23. Et puis, pour empirer les choses, l’ONU s’en est mêlée « , a déclaré Paul Kagame au Rwanda broadcasting agency (RBA).

Déploiement de la force régionale en RDC

Interrogé sur le déploiement de la force régionale annoncée dans l’Est de la RDC, auquel les forces rwandaises n’y feront pas partie, Paul Kagame a déclaré:  » nous ne supplions personne de participer ».

En fait, explique-t-il, « je serai heureux que les problèmes là-bas soient résolus sans notre implication. Les problèmes dans cette région ne peuvent être résolus par la force des armées, ils nécessitent des solutions politiques « .

Stabiliser et assurer la paix en RDC

Les Chefs d’État de l’Afrique de l’Est ont approuvé, lundi 20 juin, « le déploiement imminent » de la force militaire régionale dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC) où des dizaines de groupes armés s’affrontent aux forces gouvernementales depuis des décennies.

Placée sous commandement militaire du Kenya, cette force devrait être opérationnelle dans les prochaines semaines et ne devrait pas comprendre en son sein d’éléments de l’armée rwandaise, a indiqué la présidence congolaise dans un communiqué.

« Les chefs d’Etat ont indiqué que la force régionale devrait, en coopération avec l’armée et les forces administratives de RDC, chercher à stabiliser et assurer la paix en RDC », indique un communiqué de la présidence du kenya.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P