« Nous appelons le régime de Kyiv à cesser les combats et nous sommes prêts aux négociations », Vladimir Poutine

News - InfosPolitique"Nous appelons le régime de Kyiv à cesser les combats et nous sommes prêts aux négociations", Vladimir Poutine

Vladimir Poutine s’exprime depuis le Kremlin, ce vendredi 30 septembre 2022. Dans son discours, le président russe a formalisé l’annexion des régions ukrainiennes de Louhansk, de Donetsk, de Kherson et de Zaporijjia.

Leur annexion devient officielle. Le président russe, Vladimir Poutine, a entériné, vendredi 30 septembre, l’annexion par la Russie de quatre régions ukrainiennes, lors d’un discours devant l’élite politique du pays. « Aujourd’hui, nous signons l’accord sur l’entrée de la région de Donetsk, Louhansk, Zaporijjia et Kherson (…). Nous allons former quatre nouvelles régions russes, quatre nouveaux sujets de la fédération de Russie, puisque c’est la volonté de millions » de personnes, a dit Vladimir Poutine. Il a par ailleurs appelé l’Ukraine à « cesser immédiatement les hostilités » et à négocier.

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
6 Déc 2022
- 16h00
Maroc
- -
Espagne
Fifa Coupe du Monde
6 Déc 2022
- 20h00
Portugal
- -
Suisse
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
5 Déc 2022
- 20h00
Brésil
4 1
Corée du Sud
Fifa Coupe du Monde
5 Déc 2022
- 16h00
Japon
1 1
Croatie
Fifa Coupe du Monde
4 Déc 2022
- 20h00
Angleterre
3 0
Senegal
Fifa Coupe du Monde
4 Déc 2022
- 16h00
France
3 1
Pologne

« L’Occident a cherché et continue de chercher une nouvelle occasion de nous frapper, de nous affaiblir et de nous détruire. Ce dont ils ont toujours rêvé, c’est de briser notre Etat (…). Ils ne peuvent tout simplement pas accepter le fait qu’il existe un pays aussi vaste dans le monde, avec son territoire, ses richesses naturelles et ses ressources, avec des gens qui ne peuvent pas et ne veulent pas vivre selon les ordres de quelqu’un d’autre. (…) La Russie sera toujours la Russie. Nous continuerons à défendre nos valeurs. »

Plus de 15 % du territoire ukrainien tombe ainsi sous le contrôle administratif de Moscou, après la Crimée en 2014 (soit au total environ 18 %). Moscou revendiquerait environ 109 000 kilomètres carrés du territoire ukrainien, mais certaines zones ne sont pas occupées par l’armée russe. Si la Russie contrôle la quasi-totalité de Louhansk, ses forces n’occupent qu’environ 60 % de l’oblast de Donetsk. Interrogé sur ce qu’il adviendrait des zones qui ne sont pas actuellement sous contrôle russe, Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, a précisé, vendredi, avant le discours de Vladimir Poutine : « Elles doivent être libérées. » 

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P