Microsoft confirme la mort de son navigateur historique Internet Explorer

MondeMonde – TechnologieMicrosoft confirme la mort de son navigateur historique Internet Explorer

Microsoft met définitivement fin à son navigateur historique. À partir de mercredi, Internet Explorer sera supprimé sous Windows 10 de manière progressive. Le navigateur Microsoft Edge prendra le relais.

A partir de ce mercredi 15 juin, Internet Explorer disparaîtra progressivement des PC Windows destinés au grand public. Une fin du navigateur historique de l’entreprise déjà annoncée le 19 mai 2021. « Le futur d’Internet Explorer sur Windows 10 est Microsoft Edge » indiquait Microsoft. Internet Explorer, qui n’est plus mis à jour depuis 2015, perdra ainsi tout support technique.

L’arrêt du navigateur est un passage obligé pour Microsoft car il n’est plus adapté à certains logiciels et applications d’entreprise. C’est pourquoi Microsoft Edge prendra sa succession. Dans les faits, ce passage de relais est déjà une réalité puisque ce navigateur, créé en 2015, est intégré sur les nouveaux ordinateurs.

Plusieurs raisons expliquent la fin d’Internet Explorer. D’abord, il coûtait beaucoup trop cher à Microsoft par rapport à sa position sur le marché. Le navigateur de Microsoft s’est fait largement distancer ces dernières années par Chrome (de Google) et Firefox (Mozilla). Surtout, « IE » n’était plus mis à jour depuis des années et ne permettait pas de naviguer sur les sites modernes. Parmi les autres raisons invoquées, figure aussi une meilleure protection aux attaques informatiques.

À l’inverse, Microsoft Edge permet toujours de naviguer sur des sites plus anciens, qui étaient compatibles avec Internet Explorer. « Avec Microsoft Edge, nous ouvrons la voie vers l’avenir du Web tout en respectant le passé du Web. Le changement était nécessaire, mais nous ne voulions pas laisser derrière nous des sites Web et des applications fiables et toujours fonctionnels », écrit Microsoft. Pour les utilisateurs de ces sites, la mort d’Internet Explorer ne changera donc pas grand-chose.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P