Mali: vers le report des élections présidentielle et législatives?

AfriqueAfrique – PolitiqueMali: vers le report des élections présidentielle et législatives?

Le Mali, plongé dans une transition peu productive selon la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, n’exclut plus un éventuel report des prochaines élections présidentielle et législatives. La décision sera prise au cours des prochaines Assises nationales de la Refondation, prévues fin octobre.

Depuis quelques temps, le Premier ministre malien Choguel Kokalla Maïga multipliait ses sorties, laissant transparaitre quelques doutes sur la tenue à bonne date des prochaines échéances électorales. Dimanche, il est allé plus loin dans ses idées. Et, le mieux qu’on puisse dire, la préparation psychologique de l’opinion publique au report des élections présidentielle et législatives est désormais actée. Choguel Kokalla Maïga a assuré que les élections présidentielle et législatives prévues au Mali le 27 février 2022 pourraient être reportées de quelques semaines ou mois.

« Est-ce que cela se tiendra le 27 février [comme prévu initialement], ou [repoussé] de deux semaines, de deux mois, de quelques mois, nous le dirons [à l’issue des] Assises nationales de la Refondation qui se tiendront d’ici à fin octobre« , a-t-il déclaré au micro de l’AFP. « L’essentiel pour nous, c’est moins de tenir le 27 février que de tenir des élections qui ne seront pas contestées », a souligné le Premier ministre.

Le calendrier électoral prévoyant une présidentielle et des législatives au Mali fin février,  »a été fixé à partir des exigences de la Cédéao sans se poser les questions de quelles sont les étapes pratiques qu’il faut franchir pour y arriver », a expliqué Choguel Kokalla Maïga.

Le chef du gouvernement malien précise que la décision sera prise avec un calendrier détaillé au cours des prochaines Assises nationales de la Refondation, prévues fin octobre. « Il vaut mieux organiser des élections apaisées, reconnues par tous, plutôt que d’organiser des élections avec des contestations« , a-t-il insisté.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P