Mali – Affaire 46 militaires ivoiriens : la délégation de la CEDEAO attendue au palais de Koulouba

News - InfosDiplomatieMali – Affaire 46 militaires ivoiriens : la délégation de la CEDEAO attendue au palais de Koulouba

Reportée à la demande des autorités maliennes, la visite de la délégation de la CEDEAO sera effective ce jeudi 29 septembre 2022. Le trio présidentiel envoyé par l’organisation sous-régionale sera à Bamako ce jeudi pour, surtout, discuter de la situation des 46 militaires ivoiriens encore détenus au Mali, avec les autorités de la transition.

A l’issue de son sommet extraordinaire tenu à New York à l’occasion de la 77è session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a décidé de l’envoi d’une délégation au Mali pour discuter avec les autorités de la transition, aux fins d’obtenir la libération des soldats ivoiriens encore détenus au Mali. La délégation composée des présidents Nana Akufo-Addo du Ghana, Macky Sall du Sénégal et Faure Gnassingbé du Togo devrait se rendre à Bamako, le mardi 27 Septembre.

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 16h00
Corée du Sud
- -
Portugal
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 16h00
Ghana
- -
Uruguay
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 20h00
Cameroun
- -
Brésil
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 20h00
Serbie
- -
Suisse
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
1 Déc 2022
- 20h00
Costa Rica
2 4
Allemagne
Fifa Coupe du Monde
1 Déc 2022
- 20h00
Japon
2 1
Espagne
Fifa Coupe du Monde
1 Déc 2022
- 16h00
Croatie
0 0
Belgique
Fifa Coupe du Monde
1 Déc 2022
- 16h00
Canada
1 2
Maroc

Mais, quelques heures après la décision de la CEDEAO, le Mali a déclaré dans un communiqué, que « pour des contraintes d’agenda, la mission de haut niveau annoncée pour le mardi 27 septembre 2022 ne peut être que le jeudi 29 septembre ou le vendredi 30 septembre 2022 à Bamako. ».

Selon une source diplomatique, on apprend que le trio présidentiel de la CEDEAO sera à Bamako ce jeudi. Une fois au palais de Koulouba, les émissaires de l’organisation sous-régionale vont tenter d’obtenir la libération et sans condition des soldats ivoiriens arrêtés et inculpés au Mali.

Bien que les discussions s’annoncent houleuses, il faut souligner que la présence du président du Togo Faure Gnassingbé parmi les membres de la délégation des chefs d’État attendue à Bamako est plutôt bien vu par le gouvernement malien de transition qui parle d’un différend bilatéral et non sous-régional.

Bamako reste ferme

Faut-il le rappeler, à l’issue de son sommet, la CEDEAO a condamné l’arrestation des soldats ivoiriens par les autorités maliennes et a demandé leur libération immédiate.

Mais Bamako reste ferme sur sa position et n’entend pas se fier aux injonctions de la CEDEAO, mais plutôt aux conclusions qui seront issues du dialogue entamé entre Abidjan et Bamako, et dont le président Togolais Faure Gnassingbe en est le médiateur.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P