Le Mali dit avoir des preuves que la France fournit des armes aux terroristes et saisit l’ONU

AfriqueAfrique – DiplomatieLe Mali dit avoir des preuves que la France fournit des armes aux terroristes et saisit l'ONU

Le Mali accuse la France de fournir de renseignements et des armes aux terroristes. Le pays sahélien qui n’est pas à sa première accusation similaire, a saisi le Conseil de sécurité de l’ONU et dit notamment avoir des preuves de ses accusations.

La flamme des tensions entre la France et le Mali s’intensifie encore plus. Barkhane mise à la porte, ambassadeur renvoyé, des accords diplomatiques contestés, accusations tous azimuts, le Mali n’a pas encore fini avec la France. Dans un courrier adressé au Conseil de Sécurité de l’ONU par le chef de la diplomatie malienne, Abdoulaye Diop, Bamako martèle avoir des preuves accablantes qui attestent irréfutablement que la France soutient le terrorisme au Mali, chose contraire à la mission qui lui avait été assignée.

Selon JA, le courrier souligne en l’occurrence que, Paris fournit d’armes et de renseignements aux terroristes au Mali. Abdoulaye Diop qui appelle à une réunion urgente du Conseil de Sécurité sur cette situation de son pays, dénonce en parallèle, la violation répétée de l’espace aérien du Mali par la France.

Pour rappel, le 07 août, des attaques simultanées imputées à l’État islamique au grand Sahara (EIGS) ont fait 42 morts et de nombreux blessés parmi les forces armées maliennes (Fama). Dans son communiqué, la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) a immédiatement évoqué une forme de complicité extérieure.

« Les opérations clandestines et non coordonnées enregistrées par les Fama confirment la thèse que les terroristes ont bénéficié d’un appui majeur et d’une expertise extérieure », a ainsi déclaré la Dirpa, faisant sans doute allusion aux prétendues incursions aériennes françaises.

Les nouvelles accusations du Mali à l’encontre de Paris interviennent, alors que les derniers soldats Français, mis sous pression, ont quitté le pays sahélien le lundi 15 août 2022.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P