Insécurité au Sahel: le Sénégal reste « solidaire des pays frères durement éprouvés »

AfriqueAfrique – DiplomatieInsécurité au Sahel: le Sénégal reste « solidaire des pays frères durement éprouvés »

Pays frontalier du Mali encore protégé des attaques djihadistes, le Sénégal a exprimé à New York, à l’occasion de la 76e Assemblée Générale des Nations Unies, sa vive préoccupation face à l’insécurité dans la région du Sahel. Le président Macky Sall a plaidé pour que la Minusma soit dotée d’un mandat robuste pour lutter efficacement contre les groupes terroristes.

Après avoir abordé d’autres préoccupations d’intérêt national, le président sénégalais Macky Sall a, par ricochet, évoqué la situation sécuritaire dans la région du Sahel. Jugeant dangereux le contexte sécuritaire de la région, Macky Sall a plaidé pour que « l’Afrique ne devienne le sanctuaire du terrorisme international ».

Dans son discours, Macky Sall a appelé à renforcer le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma). « A défaut, il est essentiel que les pays membres du G5 Sahel bénéficient d’un appui conséquent dans le combat vital qu’ils mènent contre le terrorisme », ajoute le président sénégalais, rappelant que le Sénégal contribue à hauteur de 1350 éléments dans les troupes de la Minusma dont le mandat a été prorogé d’un an en juin dernier.

Le Sénégal reste tout de même « solidaire des pays frères durement éprouvés », a noté Macky Sall. « Où qu’il puisse s’établir, le terrorisme reste une menace globale pour le système de sécurité collective ».

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P