Guerre en Ukraine: les 4 propositions de Wadagni aux gouvernements africains   

AfriqueAfrique – EconomieGuerre en Ukraine: les 4 propositions de Wadagni aux gouvernements africains   

Le Grand Invité de l’Economie de RFI et Jeune Afrique de ce samedi 11 Juin 2022, Romuald Wadagni pour ne pas le nommer,  s’est prononcé sur la guerre en Ukraine et a fait des propositions aux gouvernements africains pour éviter la casse sociale.

L’un ds sujets abordés ce samedi par le ministre béninois de l’économie et des finances, Romuald Wadagni à l’occasion de l’Africa CEO Forum est l’impact de la guerre entre la Russie et l’Ukraine alors que le continent n’a pas fini de panser la plaie du Covid19.

Pour faire face à l’impact de cette guerre et éviter la casse sociale dans les pays africains déjà fragilisés par la pandémie du Covid19, Romuald Wadagni fait quatre propositions aux chefs d’état africains.  Le ministre béninois de l’économie et des finances invite premièrement les gouvernements africains à renoncer totalement ou partiellement à des prélèvements d’impôts sur la plupart des produits de grande consommation, tout en veillant à ne pas pénaliser les industries locales.

La seconde mesure préconisé par Romuald Wadagni aux gouvernements africains pour faire face à l’impact de la guerre en Ukraine est l’accord de subventions directs sur certains produits. Le financier  évoque le gasoil comme exemple. A le croire, « lensemble des engins de chantier, des tracteurs, les usines, les transports en commun utilisent le gasoil ».

Si les gouvernements n’agissent pas dans ce sens, prévient-il, les conséquences sur la productivité et la création de richesse seraient désastreuse. Il faudra ensuite réglementer et surveiller les prix des produits fortement subventionnés, afin de s’assurer que la population profite des appuis de l’Etat, poursuit-il dans l’énumération de ses mesures.

Enfin, le ministre Romuald Wadagni  suggère comme quatrième mesures, la mise en place des filets sociaux. « Une partie de notre population est extrêmement pauvre et nous devons nous assurer que ces personnes ont accès au minimum pendant la période de crise«  a t-il suggéré.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P