Ghana : un rappeur accuse Nana Akufo-Addo d’avoir utilisé sa vidéo, sans son accord (vidéo)

News - InfosSociétéGhana : un rappeur accuse Nana Akufo-Addo d'avoir utilisé sa vidéo, sans son accord (vidéo)

Depuis quelques temps, Ayat Maqwam Salis, alias Kirani Ayat, musicien, rappeur et producteur ghanéen, est en conflit avec le Président de la République du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo. L’artiste reproche au chef de l’État et à l’Office du tourisme du Ghana d’avoir utilisé l’une de ses vidéos, sans son consentement.

Kirani Ayat est, depuis un moment, en conflit avec les autorités ghanéennes. Le rappeur reproche au Président de la République et à l’Office du tourisme du Ghana d’avoir fait usage de l’une de ses vidéos, sans l’avoir consulté.

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Pays-Bas
- -
Qatar
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Equateur
- -
Senegal
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Iran
- -
USA
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Pays de Galles
- -
Angleterre
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
28 Nov 2022
- 20h00
Portugal
2 0
Uruguay
Fifa Coupe du Monde
28 Nov 2022
- 17h00
Brésil
1 0
Suisse
Fifa Coupe du Monde
28 Nov 2022
- 14h00
Corée du Sud
2 3
Ghana
Fifa Coupe du Monde
28 Nov 2022
- 11h00
Cameroun
3 3
Serbie

En effet, dans sa plainte, Kirani Ayat évoque l’utilisation de son clip « Guda », après qu’il a découvert que les canaux sociaux de Nana Akufo-Addo se sont servis d’un extrait de la séquence, dans le montage d’un spot, faisant la promotion du tourisme dans le pays.

« Où est ma part ? »

En colère, le musicien a déclaré qu’il avait fait des pieds et des mains, mais n’a, malheureusement, pas été écouté par les autorités de son pays. « Le Président du Ghana a utilisé ma vidéo ‘GUDA’, dans cette publicité pour promouvoir le Ghana. J’avais, activement, tendu la main au ministère du Tourisme, en 2018/19, pour utiliser cette vidéo afin de pousser le tourisme dans le nord, mais je n’avais eu aucune réponse. Pourtant, aujourd’hui, elle est dans une publicité, et personne ne m’a tendu la main pour avoir la permission. », a lâché le rappeur.

Et, poursuivant sa plainte, le jeune artiste a réclamé ce qui, selon lui, devrait lui revenir de droit. « Celui qui a travaillé sur cette vidéo aurait dû contacter les propriétaires légitimes du contenu, avant de procéder à son usage. J’ai dépensé tout mon argent pour rendre ‘GUDA’ possible. » « Je suis sûr que vous avez été payé pour ce travail, où est ma part ? », a-t-il réclamé.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P