AccueilA la UneFausses couches : chères dames, voici 03 symptômes phares à ne pas négliger

Fausses couches : chères dames, voici 03 symptômes phares à ne pas négliger

La fausse couche est un accident fréquent, qui touche de 15 % à 20 % des grossesses. Qu’est-ce que la fausse couche ? Quels sont les symptômes d’une fausse couche ? La réponse à ces questions dans cet article.

Une fausse couche spontanée est une interruption naturelle et involontaire de grossesse. Elle survient au cours des cinq premiers mois de grossesse (avant la 22e semaine d’aménorrhée) ou avant que le fœtus ne pèse 500 grammes. Si la perte de grossesse se situe au-delà, on parle d’un accouchement prématuré.

Mais, on dit que la fausse couche est précoce quand elle se produit durant le premier trimestre (avant la 14e semaine d’aménorrhée). La fausse couche tardive est observée entre la 14e et la 22e semaine d’aménorrhée.

Une fausse couche est qualifiée d’« isolée » lorsque l’événement est unique, dans le sens où il n’arrive qu’une fois. Ce type de fausse couche impacte environ 15 % des grossesses. On est face à des fausses couches spontanées à répétition lorsque trois fausses couches spontanées consécutives surviennent avant 14 semaines d’aménorrhée (trois premiers mois de grossesse), alors que la patiente est âgée de moins de 40 ans et qu’elle a été fécondée par le même partenaire. Cela touche entre une et cinq grossesses sur cent. Voici les trois principaux symptômes à surveiller de près

Premier symptôme

Selon Dr David Elia, des saignements vaginaux dont la quantité peut varier en fonction de l’avancement de la fausse couche. « Quelques pertes peuvent traduire un début de fausse couche », précise David Elia. Il poursuit en ajoutant de ne pas les confondre avec les « règles anniversaires », c’est-à-dire des petits saignements qui peuvent survenir aux dates habituelles des règles de la future maman. « Mais les saignements peuvent aussi traduire un décollement partiel du trophoblaste, le tissu qui entoure l’embryon et donnera ultérieurement le placenta. Cela n’aura souvent aucune conséquence pour la suite de la grossesse », note le docteur qui conseille tout de même de « se reposer quelques semaines ».

Deuxième symptôme

Les douleurs dans le bas ventre, qui peuvent irradier dans le dos, très semblables à celles ressenties par les femmes en période de règles et causées par l’évacuation de petits caillots.

A Lire aussi: Santé: 05 bonnes raisons de consommer des aliments fermentés

Troisième symptôme

Le troisième signe, « beaucoup moins fiable que les deux premiers » selon le professionnel, c’est l’arrêt brutal des symptômes de grossesse. A savoir, les nausées (souvent très fortes au premier trimestre), les seins tendus et la fatigue. « Cela peut être un indicateur, mais je le prends avec des pincettes, car l’évolution normale d’une grossesse peut conduire à la diminution voire à la disparition de ces symptômes dès le troisième mois ». 

Par ailleurs, au-delà de 14 semaines d’aménorrhée, la fausse couche alors qualifiée de « tardive » peut provoquer des contractions et des pertes de liquide amniotique. Dans tous les cas, chacun de ces symptômes oblige à consulter. 

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

LdC-Real Madrid: Luka Modric revient sur la folle remontada contre le PSG

Dans un entretien accordé au média croate Sportske ce samedi, Luka...

Mercato: la décision du PSG au sujet de Cristiano Ronaldo

Annoncé sur le départ de Manchester United, Cristiano Ronaldo n'ira pas...
P